Rencontre avec… Jocelyne Ditchi

  Jocelyne Ditchi, Ici  est votre second livre chez Edilivre. Quel sont les thèmes abordés ? Tout d’abord permettez-moi de souhaiter une très bonne année à toute l’équipe d’Edilivre ainsi qu’aux lecteurs. « Ici … » n’a pas de thème majeur, mais les thèmes de la nature, la vie, la  mort et l’amour y sont toujours très présents bien qu’abordés de façon différente.  Il n’y a pas ce côté mélodramatique dans ce recueil-ci, mais plutôt une petite nostalgie toute douce qui commence à s’insinuer dans le ressenti quotidien de toute personne prenant un peu d’âge ... Par contre, la deuxième partie porte sur des « ailleurs » rapportés de mes derniers voyages et qui invitent à l’évasion. Vous avez également écrit Soupirs de Lune  sous le pseudonyme J.D. Nighty. Pourquoi avoir pris votre vrai nom pour  Ici ? Mon recueil « Soupirs de Lune » a marqué pour moi la fin d’une période difficile qui transparait beaucoup dans mes poèmes de l’époque. Le pseudonyme de Nighty colle tout à fait à ces poèmes car c’est la nuit que se réveillaient mes angoisses et que j’écivais. De plus, je suis quelqu’un de très réservée et peu confiante en moi et écrire sous un pseudonyme m’aidait à me libérer. Aujourd’hui, j’assume mon nom et ma poésie et je ne me cache plus (rires) ! Et puis différentes raisons m’ont incitée à publier sous mon vrai nom : déjà, les encouragements de mes amis ;  puis ces quelques lignes écrites sous le titre de « Ici … » qui donnent le titre au recueil et qui ont été récompensées parmi 600 autres textes concurrents lors du Festival Chemin de Lecture en Essonne en 2010 ; enfin, le fait que je prépare une exposition avec une amie, Lucette Bourgeot, qui a fait ma couverture. Ensemble nous allons exposer nos mosaïques et peintures en avril prochain à l’Espace Léonard de Vinci à Lisses (91). Si ça vous dit de jeter un œil, vous avez tous les renseignements sur mon site de mosaïque : http://esprit-mosaique.cabanova.fr Pour toutes ces raisons, je me devais de publier sous mon vrai nom. Le genre poétique vous a-t-il toujours séduit ? Toujours séduite, non, mais la poésie m’a attirée très tôt. Quand j’étais jeune, on apprenait une poésie par semaine en primaire et j’aimais beaucoup ça. C’était vraiment un plus pour l’ouverture d’esprit. Ensuite en classe de première L, l’année de la préparation du bac de français, j’ai eu un professeur extraordinaire qui a rendu la poésie classique (Baudelaire, Lamartine, …) vivante à grand renfort de déclamations et de tours de bras. Il était incroyable, on ne pouvait qu’être interpelé par le personnage, que l’on aimait ou non. Moi, j’ai aimé ! Mais je redécouvre surtout la poésie depuis quelques années, depuis que la vie m’a poussée à faire attention aux mots et m’a donnée envie d’écrire. Selon vous, quels sont les ingrédients d’un bon poème ? « Bon » c’est quelque chose de subjectif, il n’y a pas une poésie, mais des poésies, selon les gouts de chacun. Pour ma part, autant j’admire le travail technique des alexandrins et autres, autant que je plus sensible à la poésie libre de toute contrainte, plus contemporaine, plus variée. L’essentiel, selon moi, est donc dans le choix des mots et des sonorités qui créent des images ainsi qu’une musicalité et le mot clé reste l’EMOTION ! C’est pourquoi j’écris souvent à la première personne, même quand le sujet n’est pas autobiographique, pour bien m’imprégner du personnage et mieux faire passer cette émotion. Une petite exception toutefois pour les haïkus (petits poème japonais dont vous trouverez des exemples dans mon recueil) qui ont de fortes contraintes techniques (nombre de syllabes, césure, thème saisonnier, …) mais qui véhiculent tant de sentiments et d’impressions en si peu de mots. C’est très fort ! Si vous deviez définir ce qu'est la poésie en quelques vers … Définir la poésie en quelques lignes ?! La poésie ne se définit pas ! Elle est, elle se vit. La poésie est partout, Au coin d’un sourire Au creux d’un désir Au souffle du vent Dans la larme de l’enfant. La poésie C’est le regard Que l’on pose sur les choses, Qui rend la peinture parlante Le ressenti transpirant Par chacun de nos pores. Alors l’âme se purifie Sous la création. Un troisième livre est-il en cours prochainement ? Oui, bien sur ! J’ai toujours cette envie de créer et de séduire, que ce soit par mes mosaïques ou mes mots. Je pourrais sortir un troisième recueil de mes poèmes très rapidement, mais j’ai une petite envie qui fait son chemin doucement, l’envie de créer des comptines illustrées pour enfants. L’enfance, c’est mon métier, je suis assistante maternelle. C’est un public très averti et qui aime participer. Ecrire pour des enfants serait un vrai bonheur ! J’espère que ça pourra être une nouvelle aventure avec Edilivre, qui sait ? Patience … (sourire)

Commentaires