Rencontre avec Jennyfer Gauche, auteur d’ « Énième entretien »

Jennyfer_Gauche_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Dans ce livre je raconte ce que j’ai traversé pendant deux ans, lorsque je suis rentrée en France après mes études. En tant que jeune diplômée, j’ai naturellement commencé à chercher mon premier emploi mais je me suis vite rendue compte que ça n’allait pas être aussi facile que je l’avais imaginé. Et pendant deux ans, j’ai vivoté sans activité ou presque mais cela m’a permis d’apprendre à me connaître et de changer ma perception sur la vie plus généralement. Je raconte les choses que j’ai apprises et les épreuves qui m’ont forgée.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Ce livre est né un soir où après avoir passé un “énième entretien”, j’en ai eu assez. J’avais besoin d’extérioriser ce qui me pesait à l’intérieur. Etant quelqu’un qui écrit régulièrement depuis l’enfance, c’est venu comme ça sans que j’y réfléchisse vraiment. Et puis petit à petit, j’ai réalisé que mon expérience pourrait aider d’autres personnes. Parce qu’il faut bien l’avouer, je ne me suis jamais sentie aussi seule de ma vie que pendant ces deux années. Alors j’ai continué d’écrire en espérant qu’un jour mes mots réconforteraient une souffrance.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A peu près à tout le monde parce que j’aborde des aspects de la vie et des sujets auxquels nous sommes tous confrontés.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
La vie n’est pas un long fleuve tranquille et heureusement. Mais ce qui est important c’est de toujours garder à l’esprit que les peines et les joies sont passagères. C’est pourquoi il faut tâcher de vivre chaque instant pleinement et garder à l’esprit nos objectifs, nos rêves et agir en conséquence pour les accomplir. Le temps passe tellement vite…

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans les livres et les magazines que je lis (je lis beaucoup!), chez les personnes qui m’entourent et dans la vie elle-même. Si l’on sait regarder attentivement, on comprend beaucoup de choses et cela m’aide à relativiser ma propre vie et garder le cap.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’aimerais écrire des romans fantastiques. J’ai déjà quelques idées mais j’aime laisser les choses se faire naturellement et ne pas les forcer. Quand je serai inspirée, j’écrirai.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Aimez-vous, personne ne peut le faire mieux que vous-même. Je pense que le bonheur part de là.