Interview écrite


Jean_Dorval_Edilivre
14 décembre 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Jean Dorval auteur de « Le carnet de voyage marocain »

Jean_Dorval_EdilivreJean Dorval aime l’écriture. Il compose des poèmes depuis qu’il est ado, et s’adonne au journalisme depuis les années quatre-vingt-dix. Il est parisien d’origine et l’Amour l’a conduit jusqu’à Metz, où il vit désormais en Lorrain de cœur et d’esprit. Il est l’auteur de deux recueils de poésie : Le Semeur de sentiments et Le carnet de voyage marocain, qui vient de sortir chez Edilivre, disponible en librairie et sur Internet. Il a répondu à quelques questions.

Présentez-nous votre ouvrage.
Jean Dorval : « Ce Carnet de voyage sentimental a été réalisé au cours d’un séjour dans le Sud Maroc. Les courbes du désert et des oueds ont ici-bas une féminité très inspirante. J’ai baptisé de suite ce recueil de poésie : Le carnet de voyage marocain. Le Maroc traditionnel est le décor idéal pour ce rêve éveillé, dédié à deux Muses. Que voilà une belle invitation au partage de doux transports amoureux, mêlés entre dunes et lunes ! Romantisme quand tu nous tiens ! »

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J. D. : « Je suis passionné par la Féminité. Ce livre est donc la suite de mon premier recueil de poésie : Le Semeur de sentiments. Les deux Muses dont je parle ont fait chavirer mon cœur. Il y a tout au long de ce récit, amoureux et langoureux, une frontière ténue entre phantasme et réalité. Ce recueil de poésie reste dans la veine romantique. C’est un véritable Carnet de voyage, initiatique et spirituel, bercé d’érotisme, intimiste, à déguster en imaginant être derrière le moucharabié ou sous la tente berbère. »

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
J. D. : « Cet ouvrage s’adresse à tous les Amoureux de la Vie, à tous ceux qui s’aiment et qui n’ont pas peur de s’engager sur la durée. Et ce, même, si tout à une fin ou plutôt… une faim ! »

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
J. D. : « A l’heure du matérialisme et de l’hyperconsommation, mes vers libres prouvent qu’il reste une place pour l’Amour, placé sous le regard du Créateur. Chacun peut prendre un ticket pour l’Amour, et ce, malgré le monde de dingues dans lequel on vit. L’Amour finalement, c’est l’Écologie des corps et des âmes ! » .

Où puisez-vous votre inspiration ?
J. D. : « Mon inspiration sentimentale est intimement liée – comme tous les poètes – à la relation que je vis avec une Femme, une Muse. Mais, il se peut aussi que par de grands moments de solitude (que tout être humain rencontre dans sa vie), je phantasme cette Muse. Elle n’en reste pas moins désirable ! »

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J. D. : « Je suis en train de finaliser mon troisième recueil de poésie. Il est dédié à l’introspection, au partage et au renouveau. »

Un dernier mot pour les lecteurs ?
J.D. : « Je dirais tout simplement : Aimez-vous les uns les autres ! C’est dans l’écoute mutuelle, dans le couple, comme en société, que l’on devient acteur de l’Amour du Prochain. Ce n’est pas facile. On ne réussit pas toujours à 100%. Parfois même, on échoue. Il faut alors se relever et réessayer. Cela vaut le coup d’être tenté et retenté ! Je serai en dédicace le samedi 28 novembre, de 10h à 18h, au 2ème salon du livre Des livres et vous, à Mancieulles, en Meurthe-et-Moselle. »