Rencontre avec Janick Bodnar, auteur du livre « Il me battait » 

Janick Bodnar EdilivreDans quelle région habitez-vous en France ? Sinon, dans quel autre pays ?

J’habite à Marseille.

 

Présentez-nous votre ouvrage

Mon livre est une autobiographie, il raconte mon histoire de femme battue. À l’âge de dix-huit ans j’ai vécu l’enfer sous les coups de mon conjoint, battue enceinte, j’y ai perdu ma petite fille Sarah.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’ai écrit cette histoire pour aider toutes ces femmes qui souffrent en silence, pour leur dire qu’il ne faut pas baisser les bras.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Je m’adresse à tous les électeurs, politique, la police, le corps médical, toute classe sociale sensible à cette cause de violence, qui touche les femmes, les enfants, les personnes âgées et aussi les hommes.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

J’ai voulu transmettre mon message pour dire qu’à notre époque ce n’est pas normal, que des femmes meurent sous les coups de leurs conjoints Il faut faire avancer les choses.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Mon inspiration je la puise au plus profond de moi, dans ce que j’entends, je vois et par mon imaginaire, je parle pour mes romans et non mon histoire, car c’est un vécu.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Mes projets d’écriture se sont les romans policiers, je viens de terminer deux manuscrits.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je voudrai dire à nos chers lecteurs, que parfois dans la vie vous êtes confronté à des moments difficiles, mais la vie est belle et mérite d’être vécu. Il ne faut pas que ces tortionnaires triomphent, ils doivent être punis sévèrement. Je souhaite que mon histoire ait retenu toute leurs attentions et qu’ils partageront.