Rencontre avec Jacky Salomon, auteur de « Comme un air de liberté »

Présentez-nous votre ouvrage.

« Ce livre que j’ai écrit, c’est la voix du poète qui souffle encore quelques mots. En effet, ce livre est un recueil de poésie qui parle de liberté, d’amour, de fraternité et de tout un ensemble de textes construit sur la souffrance ou la douleur, pour « renaître ». Car quand un deuil, un accident, une maladie vient perturber votre vie, c’est le monde qui se referme sur vous. Le malheur vous envahit et vous dicte vos pensées, vos actes. Vous êtes comme prisonnier. Ainsi, chaque texte est une nouvelle façon d’appréhender la souffrance pour amener l’être humain à trouver la clé de la porte, de la liberté. Car cette liberté existe et chacun peut la recouvrer. La poésie est justement un moyen pour s’évader, pour retrouver cette liberté. Ce livre est un message d’espoir également.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

En fait, j’ai écrit ce livre car j’avais un grand besoin de le faire. Un peu comme une quête, à la recherche de moi-même, mais aussi parce que l’expérience de mon premier ouvrage « Avec quelques mots » m’avait séduit et je souhaitais renouveler cette expérience. Comme une thérapie par l’écriture. Des mots sur des maux. L’aventure dans ce paysage qui m’était jusqu’alors inconnu, c’est-à-dire la publication de mes écrits, m’avait revitalisé. Il faut dire que j’en avais bien besoin après des années difficiles liées à des soucis de santé. J’étais donc animé pour de nouveau publier mes écrits qui se poursuivaient au fil du temps. Parfois, apporter le témoignage d’une histoire vécue, ne peut-il pas aider les autres ?

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Mon ouvrage s’adresse à tout lecteur, notamment aux personnes sensibles aux choses simples de la vie. A de nombreuses personnes, je pense également, qui pourraient s’identifier en le lisant.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Avant tout, j’ai voulu transmettre un message de soutien et d’espoir aux personnes qui sont en prise à une situation difficile et affligeante. Une situation qui les freine dans leur quotidien, tel un ennui de santé, une déception, une difficulté dans quelque chose. De penser en fait que quelle que soit la difficulté du moment, il faudrait essayer de ne pas désespérer et crouler sous l’adversité. Tenter de s’adapter, même si c’est difficile, car s’adapter est parfois vital.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je puise mon inspiration au gré de mes pensées qui se promènent librement, mais aussi auprès de tout ce qui m’entoure. Les évènements heureux, ou malheureux. Mais surtout beaucoup de ces petites choses du quotidien qui font écho en moi. Ma façon d’interpréter ces choses justement et ces situations qui déclenchent ma réflexion. Parfois, un rien m’interpelle et je me mets en route à écrire. Il y a toujours ce photographe qui sommeille en moi et qui saisit au vol l’instant présent. La suite s’écrit d‘elle-même…

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

D’autres textes qui s’écrivent au fil du temps, pour un prochain ouvrage et pour d’autres manifestations culturelles. Mais en tous les cas, de la poésie, au quotidien.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Un grand merci à tous les lecteurs qui suivent mes écrits au fil du temps et qui soutiennent cette belle aventure des mots. Sans eux, mes textes dormiraient au fond d’un tiroir. C’est une belle reconnaissance.