Rencontre avec Hélène CHAMBAUD, auteur de « Papillon »

 

Présentez-nous votre ouvrage.

« Papillon » est un recueil d’histoires courtes en développement personnel. Le terme est certes galvaudé actuellement mais il s’inscrit dans une lignée de livres qui ont juste pour vocation de partager et de toucher par leur sensibilité, leur vision de la vie. J’ai eu la chance de remporter le concours de nouvelles de Ruelle sur Touvre cette année avec mon texte « Un air de légende » et d’ainsi obtenir la publication de cet ouvrage par la maison Edilivre.
Il s’agit de mise en lumière d’événements de vie, de scénettes, d’instants chargés d’émotion dont le fil conducteur est toujours l’espoir, l’expression d’émotions vraies et profondes. Quelque soit le thème de l’histoire, je souhaite toucher et partager un sourire, une larme, un moment fort avec le lecteur. Un instant de vie.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

« Papillon » est le deuxième tome d’une trilogie d’histoires courtes. Vous pouvez retrouver « Chrysalide », le premier tome sorti au Printemps aux éditions de la Goutte d’étoile. Cette trilogie est importante à mes yeux pour le cheminement que chacun fait dans sa vie en fonction des événements qu’il traverse et surtout de ce que l’on retire de chaque douleur, crise, joie, acte fort…
Je suis une grande lectrice (il suffit de voir les étagères remplis de livres qui fleurissent sur chacun de mes murs pour le comprendre…) et je voudrais à mon échelle, partager ce que je reçois lorsque je dévore des livres et que je touche de plein cœur à la sensibilité de ceux qui m’offrent ces pages.
Ce qui sous-tend mon écriture est véritablement une envie de se dévoiler, de mettre ses sentiments sur papier et de partager. Oser montrer sa propre vulnérabilité pour toucher celle du lecteur.
Offrir un instant de rêve. Une parenthèse. Une petite bulle, un cocon.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

J’ai écrit ce recueil avec tout mon cœur. Sans réfléchir ni à une quelconque stratégie ni à un lectorat en particulier. Ce sont des mots, des textes qui s’enchaînent comme des cascades et qui donnent par petites touches colorées des visions du monde. Alors j’ai envie de dire à tous. Il n’y a pas de cœur de cible ou de personnes que je veux particulièrement atteindre.
À ceux qui ont envie de se laisser emporter, de garder des yeux émerveillés, d’être touchés, de rêver, de laisser parler leur propre sensibilité. À ceux qui veulent se laisser bercer par les mots, qui ont envie de voir les beautés de la vie…
J’invite toutes ces personnes à venir se plonger dans ces pages et piocher ce qui peut les faire vibrer.
À venir à ma rencontre et à la leur, aussi.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Je suis de plus en plus attirée par des romans, des textes, des écrits qui transmettent des valeurs de bien-être, d’espoir, de volonté de grandir et être harmonie avec soi, les autres et la terre qui nous entoure. Alors, avec « Papillon » j’ai voulu montrer à chacun ce que l’on pouvait découvrir de nous-mêmes en défroissant un peu nos ailes et en osant grandir.
Offrir un peu ce que j’ai reçu à mon tour.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Dans mes propres lectures, la vie autour de moi, un mot, une phrase, sont souvent le déclenchement d’un roulement de lettres, d’une vague de mots et tout s’enchaîne.
C’est fluide, simple, lisse comme une chanson, rempli d’aspérité comme une roche, cristallin comme de l’eau et les notes s’installent, le tempo se clarifie, les mots s’égrènent, les personnages prennent vie et m’imposent leur rythme.
Je n’ai pas de sujet propre d’inspiration mais tout peut l’être. Je suis très sensible aux mots employés dans les chansons que l’on fredonne sans y faire attention, aux citations anodines, aux échanges quotidiens, aux scènes de vie…

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Je suis en train de finaliser un ouvrage nommé « Envol » qui clôturera cette trilogie.
Un recueil de textes légers et humoristiques devrait voir le jour en 2020.
Je viens également de proposer un deuxième roman pour le concours Librinova 2019. (Mon premier roman, « L’Enfant d’Emprunt », a remporté le second prix du concours Secrets de Famille 2018 et est sorti en Janvier 2019).
Écrire des romans est une approche complètement différente d’écriture. Des moments très intimes se nouent avec les personnages et ils deviennent des acteurs de notre propre vie, nous accompagnant à chaque instant jusqu’au mot fin. Peut-être même après…
J’aime ces rencontres improbables entre un fantôme de papier et l’écrivain. Le personnage nous guide, nous impose ses choix, ses points de vue. La trame se déroule sous ses racines d’encre et de feuilles. Je suis toujours fascinée par ce processus de création et les découvertes sensationnelles que cela m’offre. Je me laisse totalement emmener sur le chemin !

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Osez.
Osez regarder au fond de vous…
Osez-y croire. Osez tisser votre propre cocon pour mieux le déchirer et ouvrir les ailes pour découvrir le monde !
On est tous capable de beaucoup plus que ce que l’on croit ! J’ai eu cette chance incroyable de démarrer cette aventure par des concours d’écriture et de faire les bonnes rencontres, au bon moment. Que mes textes touchent et donnent envie d’être édités. Alors, pourquoi pas vous ? On a tous un talent faire grandir. Il suffit de le laisser s’exprimer.
Je souhaite, pour terminer, vous partager une citation de Mark Twain qui me tient à cœur « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »