Rencontre avec Frédéric Pineau, auteur de « Le Code Saunière »

Présentez-nous votre ouvrage.

Un livre d’enquête, enquête longue et minutieuse dans les paysages de l’ésotérisme. Mais le mot ne doit pas effrayer, car ce livre explique les mystères rencontrés.

Une autre façon de présenter l’ouvrage serait de parler de course au trésor, puisque le village bien connu de Rennes-le-Château en est le point de départ, foyer des recherches trésoraires les plus nombreuses. Mais ce mot de course ne conviendrait pas, car le génie dissimulateur des ecclésiastiques qui ont découvert ce trésor au dix-neuvième siècle a été tel que le scepticisme a gagné la plupart des chercheurs.

Plus intéressant est de souligner que ce livre présente un monument de l’esprit français des siècles passés. Les sujets impliqués sont multiples – astronomie populaire, cryptographie, symbolisme – et le Lecteur en ressortira avec le sentiment d’avoir partagé la grande intelligence de ces gens.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Le sujet était captivant pour un jeune comme moi. Une première découverte majeure – le géoglyphe d’Orion – m’a convaincu que les manuscrits supposés découverts par l’abbé Saunière étaient vrais et non des faux grossiers. Ma recherche s’étant donc poursuivie avec cette nouvelle conviction, la solution du mystère m’est enfin apparue, certaine, magnifique et bien localisée.

Malheureusement, ce trésor templier a été immergé en urgence dans la vase d’un petit lac, pour échapper à la saisie générale des biens de l’Ordre décrétée par le roi Philippe le Bel. Et l’Administration de l’archéologie interdit la fouille du lac, investigation pourtant simple.

Alors ce livre poursuit d’idée que les Lecteurs s’étonneront de voir ce lac frappé de prohibition, pour que cette belle énigme soit connue et que l’Administration accepte finalement la fouille.

 

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Assurément, les amateurs d’énigmes expliquées seront rassasiés. Ceux qui apprécient notre culture classique également. Et il ne manque pas de personnes intéressées par l’aventure templière.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Ce mystère est en suspens aujourd’hui. Pour le faire basculer du domaine de l’hypothèse à celui de la certitude : la fouille du lac doit être demandée et obtenue. Et le pays tout entier sera heureux de cette découverte.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?

Le sujet portait de si nombreux rebondissements que c’est lui seul qui a entretenu ma flamme, avec la conviction de toujours avancer vers la solution.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

N’étant pas littérateur, et plutôt affligé d’une plume rétive, je n’ai aucun projet de livre à venir.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Que chacun de ceux et celles qui liront le livre sache que sa seule lecture contribuera à sauver cette énigme et sa solution. L’Administration n’aimerait pas voir se développer une rumeur trésoraire pouvant se conclure par une prévisible découverte, pourtant si longtemps combattue par elle…

Je ris déjà de cet instant, et vous invite à vous réjouir par anticipation avec moi.