Interview écrite


22 décembre 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Ferry Toual Rarikingar, auteur de « La Récompense scandaleuse »

Ferry_Toual_Rarikingar_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
La récompense scandaleuse est le récit d’un jeune étudiant tchadien qui est innocemment arrêté pour des faits dont il n’est pas coupable. Dans ce roman qui est subdivisé en six chapitres étroitement liés, se côtoient la joie et la tristesse, la violence et la sérénité, l’amour et la haine. Le premier chapitre intitulé ‘‘La Nouvelle’’ parle de la récompense qu’a reçu le jeune étudiant lorsqu’il était choisi comme lauréat du jeu qu’a organisé la société de téléphonie mobile ‘‘ Phonel’’. Le deuxième chapitre : ‘‘Au commissariat’’ est consacré au déroulement de l’enquête menant à l’arrestation de Florent, l’étudiant. Le troisième chapitre titré ‘‘Le cambriolage du domicile de M. Bertrand Radjil- Fall’’ explique le mobile de l’arrestation du présumé coupable. Le quatrième chapitre : ‘‘Le voyage’’ s’intéresse d’abord à la découverte d’un autre personnage et situe ensuite dans le temps le précèdent incident. Le cinquième chapitre qui est : ‘‘Le séjour à la maison d’arrêt’’ est consacré au quotidien du personnage principal de l’ouvrage dans ce milieu étranger. Enfin le dernier chapitre intitulé ‘‘La séparation’’ marque la fin de l’histoire.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Depuis que j’étais au collège, j’ai toujours eu la passion de la lecture et l’envie d’écrire. Au lycée, je me suis exercé à la réflexion et à l’explication de textes de quelques romanciers africains notamment Djibril Tamsir Niane, Camara Laye, Joseph Brahim Seid; et poètes français comme Victor Hugo et Jean de la Fontaine. La rédaction de cet ouvrage est pour moi un moyen de dénoncer les sévices, les maltraitances que certaines personnes subissent injustement dans leur vie. Quand mon entourage subit un fait scandaleux, je ne peux me fermer les yeux dessus.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Mon ouvrage n’est pas destiné à un lecteur précis car il est écrit dans un français facile, compréhensible à tous. Quiconque qui s’est lire le français le comprendra aisément.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Créer est un défi pour moi mais dénoncer un fait injuste l’ai encore plus. C’est pourquoi après avoir observé de plus près certaines choses qui se passent quotidiennement dans nos familles, nos quartiers, etc, je me suis dit qu’il est temps que je mette noir sur blanc ce que j’ai appris, vécu et observé ; et que j’exprime librement ce que je portais en moi, ce que mes yeux ont vu depuis tant d’années. Que je laisse vagabonder mon imagination et ma plume plutôt que d’être un simple observateur. Ainsi, quiconque qui lira ce livre saura que dans certaines parties du globe, des personnes sont molestées ou torturées pour rien.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je considère ‘‘la vie’’, au sens premier du terme comme ma principale source d’inspiration. Mon entourage, mon vécu, mes expériences, la moindre phrase lue dans un ouvrage ou écoutée dans les causeries a de l’importance à mes yeux. Bref, tout m’inspire.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai un manuscrit que je compte envoyer très bientôt à un éditeur. Je suis aussi sur la rédaction d’un recueil de poème, la poésie est un genre littéraire qui m’intéresse beaucoup.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je les invite à la lecture du roman car ils y découvriront des choses mystérieuses, étranges et dramatiques à la fois. Bonne lecture à toutes à tous.