Interview écrite


Fabrice_Hurlin_Edilivre
18 février 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Fabrice Hurlin, auteur de « Le roi de paille »

Fabrice_Hurlin_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Ce roman historique retrace la tragique histoire du « Roi Giannino » en plein XIVème siècle. Giannino, négociant tranquille et aisé, est installé à Sienne dans une existence simple et toute tracée. Mais voici qu’à son âge d’homme lui est révélée sa royale naissance. Des intrigues de palais l’auraient écarté, pour lui sauver la vie alors qu’il avait quelques jours à peine, de cette auguste origine qui le prédisposait à succéder à son père, le roi de France Louis X. Entre hésitation, incrédulité puis conviction, il devra trouver des soutiens moraux et financiers, hanter les antichambres et se résoudre finalement à la guerre pour tenter d’obtenir les promesses d’un destin confisqué.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
C’est la rencontre du personnage principal, Giannino, au fil de lectures, qui m’a poussé à m’intéresser à ce cas oublié par l’Histoire. Pourquoi – me suis-je demandé – n’en est-il fait que de brèves mentions ? J’ai voulu « enquêter » sur l’affaire en réunissant un maximum de documents et il y avait matière à écrire un roman historique mouvementé et circonstancié.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À tout passionné d’Histoire mais aussi simplement de romans historiques. Il n’y a pas de lectorat type jeune-plus âgé, homme-femme… Bien sûr, il ne s’agit pas d’un livre pour enfants. Il s’adresse aux lecteurs que 400 pages d’intrigues, de dialogues et de rebondissements n’effraient pas !

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Roman historique dans le sens d’une histoire mise au service de l’Histoire avec un grand « H », il ne s’agit pour autant pas d’un froid énoncé comme dans un ouvrage scientifique. Il se lit presque comme un polar et les nombreux dialogues invitent le lecteur à s’immerger dans l’action.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Notre présent et l’avenir sont liés à l’Histoire car c’est de notre histoire dont il s’agit. Elle est souvent méconnue, voire ignorée, alors qu’elle est passionnante et remplie d’enseignements que nous ferions bien de garder en mémoire pour éviter de reproduire certaines erreurs du passé.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans la lecture principalement. Je ne crois pas qu’on puisse écrire si on ne lit pas. Je lis énormément, sans arrêt. Je suis un boulimique de lectures éclectiques. Je puise également cette inspiration dans le fait que je fais de la reconstitution médiévale : il y a rien de mieux pour explorer des situations concrètes et pour s’immerger dans une époque passée.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Une saga familiale se déroulant entre 1870 et 1939, prétexte à raconter un grand pan d’histoire entre montée des fascismes et la chute de Barcelone. Beaucoup de travail et de documentation en perspective…

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Cher lecteur, si j’écris, c’est peut-être un peu pour moi, mais c’est d’abord et surtout pour toi. Puisses-tu me le rendre en aimant ce livre.