Interview écrite


15 mai 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Elodie Nadège André, auteure de « Les œuvres solitaires »

Elodie_Nadege_Andre_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
C’est une histoire policière qui débute avec un vol historique au musée du Louvre. Sara, le personnage principal, est chargée de l’enquête avec son co-équipier Benjamin. Mais plus qu’une intrigue policière, c’est aussi une très belle histoire d’amour entre Sara et sa compagne Sunny avec qui elle va traverser des moments difficiles.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pour répondre honnêtement, je ne trouve aucune raison particulière. L’histoire s’est écrite d’elle-même, tout naturellement.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
À tous les mordus d’intrigue policière de 7 à 77 ans. Une fois le nez dedans, on ne peut plus s’arrêter et on veut toujours en savoir plus.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Il y a de l’action, de l’humour, de l’émotion.  » Les Œuvres Solitaires  » vous font voyager aussi, en passant par Montréal, Paris et Londres.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Je pense que le principal message que j’ai voulu transmettre est la banalisation de l’homosexualité. Faire comprendre aux lecteurs que l’homosexualité a toujours existé et qu’il s’agit d’un fait aussi commun que l’hétérosexualité. À travers les personnages de Sara et Sunny, on peut comprendre que les couples du même sexe vivent comme n’importe qui, traversent les mêmes choses et veulent la même chose, qu’il n’y a aucune différence, finalement.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Partout autour de moi. Dans les voyages que je fais, les rencontres, les personnes qui m’entourent, les expériences que j’ai vécues aussi. J’aime observer les gens et imaginer quelle pourrait être leur vie.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
J’ai un deuxième livre en préparation, mais pour le moment je le garde jalousement pour moi.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je les remercie sincèrement. Grâce à eux,  » Les Œuvres Solitaires  » prend vie dans l’imagination de chacun. Mais avant tout, je veux remercier plus particulièrement ma sœur qui me soutient depuis le début et qui a vu grandir mes personnages. Sans elle, peut-être que Sara n’aurait jamais existé. Merci Émilie !

( Photographie réalisée par Betina Abrao )

.