Interview écrite


5 novembre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Delphine Wysocki, auteure de  » Lucynda Dubois, un avenir compromis « 

Delphine_Wysocki_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
C’est une histoire originale, savant mélange de Bit-lit et de science-fiction. Dès le début, on est mis dans le bain de la vie de mon héroïne : dès le premier chapitre, on sent que quelque chose cloche, c’est subtil. Mais, très vite, les évènements vont s’enchaîner : tragédie, mort, découverte de gens extraordinaires, amour, passion… L’histoire vous tient en haleine jusqu’à la dernière page !

Comment selon vous pourrait-on décrire le mieux votre personnage principal ?
Vous savez, quand vous commencez à lire mon roman, Lucynda pourrait être n’importe qui, c’est une fille comme vous et moi. Elle a sa petite vie tranquille, un petit job, une famille adorable… Mais elle est aussi très solitaire, se sentant toujours exclue de son entourage, sans savoir pourquoi. Elle n’est pas timide, non, elle écoute seulement énormément son instinct, et de ce fait, se refuse à s’attacher à quiconque, hormis sa famille, bien sûr.

Vous êtes-vous sentie proche d’elle ?
Assez, oui. Je pense qu’à un certain moment de notre vie, on se cherche, on essaie de trouver sa propre voie, on se sent un peu perdue, c’est le cas de Lucynda au début du roman. En dehors du cocon familial, c’est un monde inconnu qui s’ouvre à elle, et elle essaie juste de nager le plus possible pour rester à flot…

Vous êtes une grande amatrice de cinéma fantastique. Cela a-t-il eu une influence sur votre écriture ?
Indirectement, probablement que oui. J’ai toujours aimé m’évader du monde réel, autant dans le cinéma que dans mes lectures, et cela a dû attiser mon imagination. Ceci dit, c’est surtout mes rêves qui ont influencé mon écriture (rires) ! Vous n’imaginez pas le nombre de scènes que j’ai vues en rêve…

Quelles ont été les difficultés rencontrées pendant la rédaction de ce premier roman ?
Il y en a eu quelques-unes. D’abord, il y a toujours certaines contraintes, dans votre vie, qui vous empêchent de pouvoir écrire, la santé, le travail… quoique pour ce dernier, je faisais en sorte d’avoir mon notebook le plus souvent avec moi, mais ce n’était pas facile avec mes horaires irréguliers. Et après, vous avez le souci de la page blanche : je suis restée des semaines sans écrire une seule ligne ! Puis, après, vous avez les idées qui se bousculent, et faut savoir suivre le rythme. Ce n’est pas une tâche que vous pouvez planifier, prévoir d’écrire autant d’heures par semaines, non ; pour ma part, ce sont mes idées et mon imagination qui me guident.

Avez-vous d’autres projets littéraires pour l’avenir ?
Le tome 2 est déjà terminé, il en phase de correction. Je ne préciserais pas définitivement le nombre de tomes de cette série, car au départ cela devait être juste deux tomes, alors que maintenant cela s’est transformé en 4 ! Mais j’ai déjà une nouvelle histoire en tête, je vais la laisser mûrir un peu avant de m’y attaquer.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
J’espère seulement que mon roman vous plaira, et qu’il vous emportera loin, très loin, dans un monde que vous n’auriez jamais osé imaginer…