Interview écrite


24 avril 2014
Posté par
Flora

Rencontre avec Daniel Blanchard Pollett, auteur de « Citoyens ce roman est le vôtre »

Daniel_Blanchard_Pollett_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage en quelques mots ?
Un premier chapitre véridique, dont le personnage réel devient ensuite une entité de roman. Le roman mêle l’imaginaire, le réel, le probable, l’irréel, les pseudonymes, les personnages et situations inventés, le futur à venir et celui qui ne viendra pas.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Ce livre a pour motivation de partager une expérience qui, si elle est personnelle, est néanmoins banale. Tout comme sont banals les réalités, les fictions et les fantasmes des personnages du livre et les contextes dans lesquels ils évoluent. C’est en cela que le citoyen lecteur peut voir ce roman comme étant le sien, d’autant plus que le texte est étayé par des arguments exprimés de nombreuses fois et publiquement par diverses personnes. Cette appropriation du texte par le lecteur peut l’amener à renouveler sa vision des événements, à remettre en cause ses préjugés et ses adhésions idéologiques, à retrouver les racines de ce qui nous a faits tels que nous sommes. Là se trouve la finalité attendue : ne pas pleurer demain ce que l’on n’aura pas défendu aujourd’hui.

A quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Cet ouvrage s’adresse à tous les citoyens, à ceux qui se reconnaissent comme tels, à ceux qui doutent, à ceux qui cherchent des repères fondamentaux et immuables, à ceux qui se désespèrent de la politique, à ceux qui ne trouvent pas la satisfaction de leurs besoins essentiels. Il s’adresse à tous ceux qui ne trouvent plus rien qui vaille dans les discours des gens de pouvoir. Il s’adresse aussi à ceux qui mènent le juste combat de la légitime propriété du peuple sur son sol et de la maîtrise de son propre destin.

Quelles sont les principales qualités de votre livre ?
Je répondrai simplement ce qui m’a déjà été dit par des personnes qui m’ont aimablement communiqué leurs appréciations : il est bien documenté, il exprime la notion de fidélité, il rapporte des principes universels.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers votre ouvrage ?
Le message que je souhaite rendre lisible est celui-ci : ne confondez pas le partage, la solidarité, l’humanisme, la tolérance… auxquels se doit l’être humain, avec la pillage, le saccage, la perversion et l’anéantissement de notre civilisation.

Où puisez-vous votre inspiration ?
J’ai trouvé l’inspiration de ce livre dans la remise en cause de mes conceptions sociales, souvent issues de mes idées humanistes, spirituelles, enrichies ou trop augmentées peut-être par ma sensibilité. Cette remise en cause en plusieurs étapes a finalement constitué un bouleversement idéologique, dont j’ai voulu partager le déroulement. L’amour de notre belle langue française m’a conduit à utiliser ma facilité d’écriture pour apporter ma pierre à l’édifice commun.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Ces projets concernent dans un premier temps une suite à cet ouvrage, s’il a le bonheur d’intéresser les citoyens lecteurs. La poésie est aussi dans mes projets de continuité, et peut-être d’édition.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je vous remercie de vous intéresser à cet ouvrage. Il est véritablement le vôtre, vous vous reconnaîtrez au fil des pages. Puisse-t-il vous servir à regarder loin dans le passé pour voir loin dans l’avenir, dans votre avenir et celui de vos enfants.
.