Rencontre avec...

9 novembre 2011
Posté par
Jessica

Rencontre avec… Daniel Ancelet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Daniel Ancelet, votre livre A mots couverts a reçu tout récemment le prestigieux Prix des Trois Couronnes et succède ainsi à de grands de la littérature tel que Frédéric Beigbeder. Quels sentiments cette récompense vous a-t-elle procuré ?

Me voici donc récompensé,
Mais je ne veux pas d’autres armes
Que ces deux mots « amour » et « larmes »
Pour en vêtir mon encrier!

ET AUSSI, ET SURTOUT:

Depuis l’enfance
J’écris pour cette vérité
Le seul remède à la souffrance,
C’est la beauté!

La poésie est sans le moindre doute votre domaine de prédilection. Seriez-vous expliquer en tant qu’auteur, votre attirance prédominante pour ce genre littéraire et pas un autre ?

Un poème exemplaire,
Qu’il soit en bon français ou en mauvais latin,
Se fait en sertissant de règles de grammaire
La perle d’un chagrin.

Si vous deviez définir ce qu’est la poésie pour vous en quelques vers…

Si tout art poétique
Hésite autour du pot,
Ce n’est qu’à la musique
Qu’on doit le dernier mot.

Selon vous, écrire en prose est-il donné à tout le monde ?

Le coeur est rond comme une assiette,
Il se brise en mille morceaux,
On le recolle avec des mots:
C’est ainsi qu’on devient poète.

Quel est le poète à qui vous vouez la plus grande admiration ?

Quand j’avalerai mon ticket,
Pour rendre au ciel une âme pure,
Je me dirai dans un murmure
Quelques vers de Paul- Jean TOULET.

Quelles sont les critères indispensables pour affirmer qu’un poème est réussi ?

Il faut être l’auteur
Qui mène son navire
D’un océan de pleurs
Jusqu’au pont des sourires.

Pouvez-vous nous parler de votre futur en tant qu’écrivain ?

J’étais né pour écrire des marches funèbres,
Mais le temps m’a manqué,
Pour rendre au Créateur en devoirs de beauté
Mes leçons de ténèbres.

ET AUSSI (ET SURTOUT)

Aux petits des oiseaux
Dieu donne la pâture,
Mais pas aux étourneaux
De la littérature !!!