Interview écrite


24 mai 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Charlotte Saintonge, auteur de  » Le retour à ma source « 

Charlotte_Saintonge_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Cet ouvrage porte sur le poids des secrets familiaux.
Une quête naît alors, un besoin de retour à la source semblant indispensable afin de nourrir son identité.
Certaine mises en lumière apportent la compréhension de nous-mêmes, éclairant notre part d’ombres. 
Elles enrichissent notre terreau, lui apportant un renouveau de perspectives. Notre vie s’en trouve alors transformée.

S’agit-il d’un roman autobiographique ?
Ce livre est pure fiction. Il est né d’observations de la quête de ses origines, d’un désir de compréhension de certains faits récurrents en soi inexplicables, à priori. Certaines questions appellent des réponses…

Parlez-nous de Lucille, l’héroïne de votre intrigue…
Lucille est une jeune femme habitée par le bonheur de vivre, butinant les petits bonheurs, créant une vie qui lui ressemble. Créative, elle invente sa vie au fil des jours, saisissant les opportunités comme on sert sa chance. Les
hasards rencontrés sont pour elle des rendez-vous, dont elle tire le miel.
« Chaque jour est à mettre en vie, où il suffit d’un rêve à mettre au monde pour de donner sens à notre présent.
Demain se construit dès aujourd’hui… »

Abordez-vous le thème de la quête des origines dans votre ouvrage ?
Je l’évoque en effet. De l’héritage d’une maison dont elle ne connaissait pas l’existence, va découler le besoin de se donner des réponses à travers l’histoire de cette maison, donc de ses habitants. Elle découvre l’univers  de sa grand-mère, artiste-peintre, qui n’est pas sans évoquer ses propres talents…elle relie le passé de cette maison à son présent, créant des ateliers d’écriture et de peinture. Du passé naît parfois le présent…

Pourquoi ce thème vous touche-t-il autant ? 
Là où certains se sentent victimes d’un passé trop lourd, certains autres créent une force! De la différence naît alors une richesse. Lucille, comme mes autres héroïnes, est une femme prenant sa vie en mains afin de la modeler, de la ciseler, d’en faire son oeuvre. Elle s’invente une vie qui lui ressemble, adaptant ses idéaux, ses talents à son quotidien, loin des conformismes ambiants. Elle n’est pas seulement actrice de sa vie, mais réalisatrice !  

Quels écrivains vous inspirent ?
J’aime lire Antoine Filliasadis, Richard Bach, Sanaya Roman, Christain Bobin…la liste est tellement longue ! 

Un dernier mot pour vos lecteurs ? 
Lucille est une messagère d’optimisme. Elle cherche le côté positif de chaque chose et de cette vision elle donne à son présent une couleur lumineuse. Elle a le goût du bonheur qu’elle cultive comme on cultive son jardin; tous les jours un geste vers soi, un petit pas vers son épanouissement.