Toute notre actualité


Interview écrite


9 décembre 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Bernadette Crespin, auteur de « Le Secret du Chêne »

Bernadette_Crespin_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage?
Il s’agit d’un roman historique dont l’action se déroule aux U.S.A. pendant la guerre du Viêt Nam. Le personnage principal est une jeune femme qui sombre dans le désespoir et l’alcool en apprenant que son frère a déployé toute sa bravoure sur le champ de bataille et que son jeune mari a disparu dans la jungle vietnamienne.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Pendant toute mon enfance, j’ai entendu parler de ce terrible conflit par ma famille et les média et j’ai été touchée, bouleversée, en voyant les images de cette innommable tragédie. Lorsque j’ai découvert ma passion pour l’écriture, je me suis promis que le sujet de mon premier roman aurait pour socle cette guerre qui, elle aussi, a marqué l’histoire du XXe siècle. Par ailleurs, j’admire tant les U.S.A., pour des raisons propres à la simple notion de liberté, de courage et de confiance en l’avenir, que je désirais que “mes” héros ou personnages soient américains.

À quels lecteurs s’adresse votre ouvrage ?
À toutes personnes sensibles à l’affliction de l’être humain ; de nos jours encore, ce dernier est au quotidien bien trop sollicité en la matière. À ce propos, deux phrases me tiennent particulièrement à coeur ; celle du moraliste Joseph Joubert : “L’espérance est un emprunt fait au bonheur” et celle du poète-écrivain-savant Paul Valéry : “Enrichissons-nous de nos différences mutuelles”.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce document ? 
Toute guerre, quelle qu’elle soit, peut faire des ravages au sein des peuples ou populations même éloignés des zones de combats. Bien que l’homme puisse, hélas, basculer dans un gouffre abyssal, avec beaucoup de volonté, d’abnégation et de saine valeur donnée en sa foi en demain, il peut et doit parvenir à s’en extraire. C’est aussi mon credo.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans des livres d’histoire, des biographies et, surtout, grâce aux entretiens que j’ai partagés avec ceux qui ont survécu à cet enfer.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Mon prochain livre va retracer précisément l’existence de mes parents qui furent les pionniers de l’enseignement du francais en Argentine. Par la suite, il entre dans mes intentions de structurer un roman policier.

Un dernier mot pour les lecteurs?
Tout d’abord, je remercie les lecteurs et je souhaite qu’ils éprouveront un moment très agréable avec mes chers protagonistes. Je suis sûre qu’ils ne seront pas déçus d’entrer chez les Donnelly et de connaître leurs passions, leurs déceptions, mais aussi de les voir, peut-être, évoluer dans la concrétisation de leurs rêves les plus précieux…