Interview écrite


31 octobre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Annie Pellier, auteure de  » Concordia billet pour l’enfer « 

Annie_Pellier_EdilivrePouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Après le rêve , le cauchemar d’un certain vendredi 13 janvier 2012 , un bateau qui chavire et tout bascule dans l’horreur et l’inimaginable , dans l’attente de secours qui ne viendront pas.

Pourquoi était-ce important pour vous de témoigner de cet événement dramatique ?
Je pense qu’il est important que toute personne ayant survécu à une catastrophe témoigne pour la mémoire collective et pour améliorer la sécurité entre autre part le biais d’un collectif ; mais aussi pour ma famille.

Avez-vous vécu l’écriture comme une thérapie ?
On dit que coucher les mots sur un papier est une thérapie en soi , pour ma part replonger dans ce drame durant ce temps d’écriture a été très perturbant ; il va me falloir prendre du recul.

Votre livre est-il un hommage aux trente-deux disparus du Costa Concordia ?
Ce témoignage est aussi pour eux , pour leurs familles , des vies sont brisées à jamais.

Ce drame a-t-il atténué votre goût du voyage ?
Plus question de croisières , les cris , les bruits , les images sont à jamais dans ma tête. Les voyages lointains non plus , je suis dans une période où rien ne me tente, un vide absolu.

Avez-vous pour projet de reprendre la plume à l’avenir ?
Pourquoi pas , les contacts que cela apporte sont source de richesse et remplis de chaleur humaine.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Rappelez vous que la vie est fragile et ne tient qu’à un fil ; alors profitons du moment présent.