Interview écrite


Anissa_Chafaï_Edilivre
3 mars 2017
Posté par
Flora

Rencontre avec Anissa Chafaï, auteur de « Un poids physique, un poids sur la conscience, merci la France »

Anissa_Chafaï_EdilivreDans quelle région habitez-vous en France ?

J’habite dans la région Marseillaise et plus précisément vers la Valentine.

 

Présentez-nous votre ouvrage.

Mon ouvrage est du genre essai littéraire. Il est court, mais répond à ce qui est le plus important pour ce genre de livre : il apporte la vérité !

Il présente la société et la pression qu’elle inflige aux citoyens en France mais malheureusement aussi dans le monde ! Il regroupe mes idées et les remarques que j’ai pu me faire dans le début de ma vie sur le système et la dictature qui se fait ressentir sur le poids qui est devenue un critère de vitalité ! De faire de notre différence un tel défaut est sidérant à un point que les gens s’en rendent malades et perdent toute confiance en eux ! Mais le pire pour moi est le fait que je ne vois aucun effort de la part de la société pour arranger les choses, donc mon essai dénonce les actes qui prouvent qu’ils se moquent de la gravité de la situation et de ce que nous pourrions faire pour nous-même bâtir un avenir meilleur pour la génération à venir.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

J’ai décidé de prendre la plume et écrire un essai littéraire car j’ai par malheur moi-même vécu des moments très difficile à cause de mon physique. Plus précisément de ces chiffres démoniaques qui apparaissent sur cette balance que je transportais presque dans mon sac lorsque je me rendais en cours… Aujourd’hui, je n’ai plus aucun problème avec cela et même si la médecine m’a beaucoup aidé, c’est la vérité qui a réussi à me faire sortir la tête de l’eau ! J’ai réussi à voir à quel point nous étions manipulés par les publicités, la société et le système lui-même qui ne fait rien pour que ça aille mieux… C’est un sujet grave et important de nos jours ! Je pense que l’on oublie trop facilement que la première cause de mortalité chez les adolescents est le suicide… Et oui il y a des personnes qui vont jusqu’au suicide pour la « perfection », car elles se rendent compte que cette perfection est impossible à atteindre…

Alors il était impératif pour moi de partager mes remarques sur ce que j’ai pu voir, sur ce qui nous entoure, et surtout comme nous ne sommes seulement que des pions dont les joueurs sont ceux qui gèrent la société, la publicité…

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Mon essai s’adresse à toute personne, adolescente comme adulte ! C’est un livre qui va sûrement parler à tout le monde ! Mon essai n’est pas destiné qu’à des personnes qui ont du mal à s’accepter, cet essai est destiné à tout citoyen investi dans notre pays et qui veux plus d’arguments pour se prouver que nous sommes manipulés sur l’image que nous devons renvoyer autour de nous ! Cet essai va sûrement intéresser autant un Homme qu’une Femme, car on néglige souvent aussi le fait que les hommes aussi sont victimes de discrimination dans ce domaine même si la société attend plus des hommes un corps d’athlète qu’un corps svelte…

Ma couverture démontre mes paroles précédentes par la présence d’un Homme mince et d’une Femme forte se tenant la main. Le but est que les deux genres de personnages soient attirés par le sujet, mince comme fort…

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Le message principal de mon livre est qu’il faut s’accepter comme on est vraiment. Que personne ne devrait être comme une autre personne voudrait que l’on soit ! Le surpoids n’est pas une mauvaise chose, et j’aimerais des preuves qu’il ne l’’est pas ! Une personne qui me dit être malade par ce qu’il est en surpoids, j’aimerais lui répondre qu’il y a tant d’autre cause qui peuvent nous rendre malade… Comme une autre qui se dit essoufflé en marchant, ce n’est pas le surpoids ou l’obésité qui en est la cause, c’est le manque d’exercice qui fait que vous l’êtes…

Je veux à travers mon ouvrage faire réfléchir le lecteur dans le monde dans lequel nous vivons et si celui-ci se dirige vers la bonne route…

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je puise mon inspiration tout simplement dans ce que je vois en allant chez un médecin, dans la rue, à la radio, dans les pubs… Les exemples sont multiples et plus il y en a et plus je trouve cela inquiétant, pas vous ? Je l’ai puisé aussi dans ma propre expérience et de ce que j’ai vécu. Mes épreuves m’ont enrichis, c’est pour cela que dans mes remerciements je remercie tout le monde, pour le bon comme pour le mauvais !

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Je compte écrire un autre essai littéraire et j’hésite encore pour un deuxième sujet sur le genre sous lequel je vais le présenter. J’hésite entre essai et roman réaliste ou naturaliste. Dans tous les cas cela sera deux sujets brûlant l’un comme l’autre !

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Oui, je veux leur dire de s’accepter tel qu’ils sont, de croire en eux et en leurs rêves… La vie vaut le coup d’être vécue seulement si on lui donne un sens ! Battez-vous et ne laissez pas les gens vous dire ce que vous devez faire ! Nous devons TOUS hurlé notre désaccord avec ce que nous vivons ! Faisons de notre monde , un monde où la différence n’est pas un défaut… Merci de m’avoir lu et d’accepter mon opinion. Stay Strong…