Interview écrite


26 septembre 2013
Posté par
Flora

Rencontre avec Ali Lahrichi, auteur de  » Terre d’Erotika « 

Ali_Lahrichi_Edilivre

Pouvez-vous introduire, en quelques mots, votre ouvrage ?
Terre d’Erotika est mon premier recueil. Il consacre ainsi mon baptême de feu dans l’édition. Pour cette inédite expérience pour le vétérinaire et le doctorant en Droit International et Relations internationales que je suis, j’ai pu compter sur le soutien de la maison d’édition française Edilivre, qui a publié ce recueil le 28 juin 2013.
Sur les 68 pages que compte le recueil, Terre d’Erotika est un hymne à la jouissance, à l’amour et à la fusion des corps et des âmes.
Le Messie des mots et la Fille du désert nous entraînent dans l’empire de la passion où le corps est une terre à irriguer, où le cœur est un trône à conquérir. Mais, la dimension philosophique n’est pas bien loin : s’agit-il d’une histoire d’amour réelle ou d’un rêve (chimère) dont les contours sont sculptés si sensuellement par le Messie des mots ? Il s’agit d’un recueil qui retrace un échange sensuel entre deux personnages, mais, ne sommes-nous pas en présence d’un monologue ? Une illusion ou un fantasme auquel le Messie des mots tente de donner vie ?

Souhaitez-vous délivrer un message à travers ce recueil ?
Il faut bien lire entre les lignes car aussi sensuel que puisse être ce recueil, il n’en demeure pas moins qu’il nous interpelle sur le rêve qu’on se crée soi-même et qu’on assassine aussi parfois. A la recherche de la femme idéale, le Messie des Mots a créé un personnage qui a failli s’emparer de lui…Terre d’Erotika interpelle une introspection.

Si vous deviez définir la poésie en quelques vers…
La magie des mots…
Sculpte les rimes
Envoûte les âmes
Conquiert les cœurs

La magie des mots…
Apaise les esprits
Sublime les sens
Attise les ferveurs

La magie des mots…
Emporte les verves
Célèbre les envies
Magnifie les délires

La magie des mots…
Affranchit les peurs
Emancipe les mots
Libère les êtres.

Y a-t-il eu un évènement qui vous a donné envie d’écrire ce recueil ?
Cela fait plus de dix années que je me suis essayé au roman et au recueil. Ces projets ont été favorablement accueillis par mon cercle intime d’amis. Et mes écrits m’étaient inspirés des évènements d’une vie faite de joie, de déception, de rencontres, de séparations, de disparitions, de retrouvailles et de trouvailles. Et puis, il y a eu ce déclic, il y a un peu moins d’un an, de commencer à réunir mes poèmes en recueils.
Et puis vers fin 2012, j’étais tellement submergé par un passé qui voulait me rattraper et un renouveau incertain qui m’accueillait, que je me reconstruisais avec les mots pour sculpter ce rêve. A certains moments, je me sentais habité par des forces qui tiraillaient mon ego; qui conjuguaient mes espérances, qui me transcendaient dans un monde parfait que je ne connaissais pas, et puis, j’entendais des voix me donner l’ordre de dessiner mon rêve pour habiter dans sa toile.
J’ai décidé de franchir le pas et d’envoyer deux projets de recueils, Terre d’Erotika et Cavalcade des mots, à Edilivre et les deux ont été retenus pour publication par le comité de lecture de la maison d’édition.

Pensez-vous que la personnalité de l’auteur transparaît dans son style d’écriture ?
Au-delà des mots, le style transmet les sens de l’auteur, ses appréhensions et ses vérités. Par ricochet, le style dévoile la personnalité de l’auteur.

Quels sont vos auteurs d’inspiration ?
Je citerai entre autres le poète français Charles-Pierre Baudelaire, ou encore François-René vicomte de Chateaubriand, l’un des précurseurs du romantisme français. Disons que nombre d’auteurs m’ont inspiré, surtout ceux qui ont pu créer leur propre univers et créer de vraies écoles de style et de pensée !
Je ne pourrais pas passer à côté du plus grand poète arabe du XIème siècle, Al Mutanabi, cet homme, qui a su agenouiller les rimes avec une rhétorique qui séduisait ses fans et ses envieux.

Projetez-vous d’écrire d’autres recueils ?
Un deuxième recueil va prochainement être publié par Edilivre. Cavalcade des mots entraînera les lecteurs sur un tout autre registre, celui des aspects de la vie. J’y partage mes appréhensions, mes colères, mes peurs mais également mes bonheurs, de vivre les choses à la fois simples et compliquées de la vie.

Un dernier mot pour vos lecteurs ?
Laissez-vous entraîner dans le tourbillon de la passion et soyez les témoins privilégiés de cet échange sulfureux entre le Messie des Mots et de la Fille du Désert. Bonne lecture de Terre d’Erotika.