Rencontre avec Alain-Michel Bea, auteur de « Mémoires d’un entomologiste Tome 2 »

Où habitez-vous en France ?
J’habite en Normandie.

Présentez-nous votre ouvrage.
La passion de l’entomologie me vint alors que je n’avais que douze ans, quand ma prof d’Histoire Naturelle, me soutint dans un devoir sur un papillon que l’on nomme l’Attacus atlas. Ma vocation fut donc toute trouvée, je serais entomologiste, je serais un scrutateur de l’infiniment petit. J’ai eu la chance de parfaire ma vocation au Museum National d’Histoire Naturelle de Paris. Aujourd’hui je suis entomologiste consultant. Ce tome 2 parle de la richesse et de la beauté de ces insectes que l’on qualifie hélas de mal-aimés.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Et donc c’est pour cela que j’ai écrit cet ouvrage afin que le lecteur prenne conscience de l’importance de ces insectes qui sont d’une grande utilité pour l’équilibre de notre terre. Ils sont notre futur.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
A tous. Il peut être comprit par tous ceux veulent contribuer à leur sauvegarde.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard, sinon les prochains dinosaures qui disparaîtront ce sera les HOMMES !

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je ne la puise pas comme on écrit un roman il s’agit de mes notes d’observations et de mes propos dans mes conférences.