Interview écrite


25 février 2015
Posté par
Flora

Rencontre avec Adil Salouane, auteur de «À l’horizon de l’espoir»

Adil_Salouane_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Ce second recueil de nouvelles en comporte cette fois-ci 4. Je vais tenter de les résumer et de les rendre intéressantes en en parlant une par une. Le recueil commence par «le voyage de Ruoma», c’est une nouvelle qui décrit une conversation intérieure d’un homme sorti de prison et qui doit s’intégrer à la vie sociale. Les cinéphiles remarqueront l’influence du film « Les évadés », qui est un de mes films préférés, et quel personnage m’aura inspiré. « Voie sans voix » est un hommage à la volonté, c’est aussi une manière pour moi de combattre à travers l’écrit et l’art la notion de fatalité qui est pour moi une idée indigeste et à laquelle je préfère la notion de destin… « Le passionné », troisième nouvelle, est une nouvelle décrivant le conflit d’un artiste avec le monde actuel et ses exigences en matière de sacrifice, c’est aussi une ode à l’immaturité sublime et profonde des artistes… Enfin, « Nathalie », nouvelle sensible, traite des femmes battues à travers le parcours d’une héroïne altruiste, généreuse, qui découvre au fur et à mesure une réalité incompréhensible et son évolution…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Ce livre a été écrit pour le plaisir d’écrire, partager à travers des récits, des idées, des émotions et des visions.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Aux lecteurs avides d’idéal, aux personnes qui croient dans les beautés de l’art, aux amoureux de littérature classique et enfin aux personnes sensibles au plaisir inestimable de la création permise avec les mots.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Le message est, comme dans mon premier recueil, de l’espoir et du combat dans la vie. Le message pourrait être résumé ainsi : «quelque soit l’intensité de la douleur, quelque soit le nombre d’années à patienter sans horizon, croire est aussi vital que respirer, nourrir ce feu intérieur qui est capable de faire d’une pierre rude un diamant étincelant…»

Où puisez-vous votre inspiration ?
Partout mais essentiellement auprès de tout ce qui me rappelle ce feu qui réside en moi, lire un texte où je sens la passion et la force d’écrire me remet à l’ouvrage, regarder un film qui me provoque une forte émotion me donne l’envie de transmettre le même type d’émotions.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Deux romans dont un en cours. Des épopées passionnées avec chacune un héros qui ne perd jamais espoir.

Un dernier mot pour les lecteurs ?
Ces nouvelles ont coûté des années, certaines sont nées d’un film ou d’une histoire vraie en 2009 pour prendre une forme définitive en 2013-2014. Cinq années pour peaufiner, et au moins une dizaine de modifications avec la maturité du temps, aussi ces nouvelles ont une valeur affective pour moi, elles sont le fruit d’une évolution, de mon évolution, c’est ainsi une forme de confession que je fais à mes lecteurs auxquels encore une fois je souhaite le même.