Interview écrite


Abdel_Karim_Djouda_Edilivre
22 septembre 2015
Posté par
Guillaume

Rencontre avec Abdel Karim Djouda, auteur de «Qui est le véritable fils de Marie et qui sont ses véritables adeptes?»

Abdel_Karim_Djouda_EdilivrePrésentez-nous votre ouvrage ?
Le livre parle du véritable fils de Marie (Paix sur elle), comment peut-on être sûr ne pas se tromper sur le réel fils que Marie (Paix sur elle)  a mis au monde ? Comment peut-on le reconnaitre à travers les livres saints (Bible, Coran) ?

Pourquoi avoir écrit ce livre ?
Jésus (Paix sur lui) a dit tel que nous le rapporte la Bible « plusieurs viendront en mon nom, disant : C’est moi» (Luc21 :8), c’est-à-dire, Jésus (Paix sur lui) nous a mit en garde contre les faux qui se cacheront derrière le pseudonyme ‘’Jésus’’ ou ‘’Christ’’ alors qu’ils sont en réalité des antéchrists. Jésus (Paix sur lui) aurait dit ça il n’y avait même pas un siècle quand les évangélistes avaient commencé par crier qu’ «il y a maintenant plusieurs Antéchrists »  (1Jean2 :18-19). Si dans moins d’un siècle, les apôtres avaient suggéré plusieurs antéchrists, il est alors évident qu’il en existera plus beaucoup dans les deux millénaires. Il faut donc être en mesure de reconnaître dans cet océan antéchrist, le véritable Messie (Pbsl). Un autre problème qui m’a amené à écrire le livre est que les Chrétiens (La Bible) et musulmans (Coran) ne s’entendent pas sur le ‘’nom’’ du fils de Marie (Paix sur elle). Pour les chrétiens (ou selon la Bible), il s’appelle « Jésus » alors que les musulmans (ou le Coran) le désignent (désigne) par « ‘Issa ». Les chrétiens essayent de montrer que le fils de Marie (Pbsl) n’est pas « ‘Issa » du Coran chez les musulmans. Les musulmans de l’autre côté essayent aussi de prouver que le fils de Marie (Pbsl) n’est pas « Jésus » de la Bible chez les chrétiens. Les musulmans et chrétiens prétendent croire en Messie mais ne s’entendent pas sur son « nom ». Le non accord entre les deux parties démontre que « Jésus » est différent de « ‘Issa ». Nous semblons alors percevoir deux Messies : « Un » des chrétiens qui s’appellent « Jésus » et « l’autre » des musulmans qui s’appellent « ‘Issa ». c’est-à-dire que Marie (Pbsl) aurait mit au monde deux fils, est-ce possible ? Le livre est écrit à base d’une sérieuse étude basée prioritairement sur la Bible, comme un arbitre entre les Chrétiens et musulmans sur le fils de Marie et j’ai choisi comme titre  ‘’Qui est le véritable fils de Marie et qui son ses véritables adeptes ?’’

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?
Généralement à tout lecteur (chercheur). Mais il est plus particulièrement adressé aux chrétiens et musulmans puisqu’ils sont les seuls reconnaissant l’existence d’un Messie, fils de Marie (Pbse).

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?
Je l’avais déjà dit, la connaissance du véritable fils de Marie (Pbsl). Etre sûr ne pas admettre un fautif diabolique comme le Messie et le vénérer durant toute sa vie. Qu’il soit nommé « Jésus » ou « ‘Issa », peu importe. Que celui qui lui fait mention soit sûr qu’il s’agit effectivement du véritable fils de Marie.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je puise mon inspiration dans les écritures saintes. Etant un chercheur en théologie et en étude comparée Bible-Coran, je bénéficie facilement d’une maitrise des écritures saintes sans oublier que la compréhension émane de Dieu. Maitriser n’est pas comprendre. Je prie beaucoup Dieu et Il _ Exalté soit-Il _ m’aide à mieux comprendre les messages saints. Je Le rends beaucoup Louange pour ces bienfaits dont Il m’a gratuitement gratifié.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?
Bien ayant une grande passion pour les Mathématiques, je ne peux pas résister à ne pas écrire de temps en temps le résultat de mes recherches personnelles pour contribuer au monde dans son évolution. Mes projets d’écritures pour l’avenir son beaucoup. D’abord, j’ai beaucoup d’écrits que je prie Dieu de m’aider à les exposer au milieu du grand public. Secondo, créer un centre que les chercheurs (de toutes nationalités) peuvent consulter pour parfaire leurs œuvres. Encourager tout chercheur de savoirs surtout dans le domaine religieux, parce que l’âme se nourrit de la religion. Elle a soit la chance de vivre de la bonne religion ou la malchance de vivre de la mauvaise et là elle est détruite. Que Dieu ne nous laisse pas détruire nos propres âmes. Beaucoup d’autres projets me parviennent à l’esprit et je préfère les garder en demandant à Dieu de m’aider à les réaliser. Qu’Il m’aide à annuler ceux d’entre eux qui sont mauvais.

 Un dernier mot pour les lecteurs ?
Je demande aux Lecteurs, qu’ils fassent l’effort de consulter les livres religieux. Qu’ils se fassent l’exercice d’apprendre à aimer les livres religieux. En réalité, aimer les livres religieux mérite un effort personnel. Qu’ils aient l’envie de les consulter comme ils le font pour les autres catégories de livres. Qu’ils sachent que l’âme se nourrit de la religion. Quand la religion est fausse, elle se surcharge de faux et alors là, elle est perdue.

L’ignorance est un grand danger. Tout ne suffit pas d’être religieux et de s’asseoir uniquement en face d’un prédicateur, il faut aussi se cultiver soi-même. L’ignorant vit de tout malheur.

Salomon (Pbsl) a beaucoup découragé l’ignorance à travers ses proverbes en encourageant la recherche du savoir « Un cœur intelligent acquiert la science, et l’oreille des sages cherchent la science » (Proverbe18 :15)

Jésus (Pbsl) aussi à interdit aux gens le jugement sans savoirs « Cesser de juger d’après ce que vous voyez extérieurement. Soyez juste dans votre façon de juger » (Jean7/24). Ce verset appelle le monde à la recherche du savoir.

Le Prophète Mohammad (Pbsl) a dit « Malheur à un ignorant » « Cherche le savoir même s’il est en chine »

« L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit » (Aristote)

« Celui qui cherche la sagesse est un sage, celui qui croit l’avoir trouvée est un fou » (Sénèque). La voie menant à la sagesse n’a pas une limite connue par l’Homme. Par le savoir, l’on parvient à découvrir le droit chemin.

Dieu a dit dans le Coran «Sont-ils égaux,  ceux qui savent et ceux qui ne savent pas ? » (Coran39/9)

Sur quoi, je souhaite bonne vie à chacun.