Interview écrite


15 janvier 2018
Posté par
Éditions Edilivre

Rencontre avec André-Marie Gbenou, auteur de « Achou, l’amour empoisonné »

Présentez-nous votre ouvrage

Roman sentimental et fantastique, « Achou l’amour empoisonné » met en lumière le brûlant dilemme que traverse Alain, un jeune homme soupirant d’une belle princesse dont la vie n’est qu’un semblant de calme mêlé à de l’instabilité quotidienne à la fois poussée et effrénée. Les vicissitudes qui caractérisent leur relation vont conduire l’homme à choisir entre aider sa petite amie hantée et perdue à sortir de cette torpeur en mettant ainsi en avant leur amour, ou l’abandonner dans une attitude et posture égoïstes et pusillanimes. Faire le choix entre soi-même (sauver sa tête) et sauver son amoureuse c’est peut-être facile, mais pas très facile…

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

L’écriture de ce livre revêt un double sens. En effet, d’un côté, me faire publier constitue la cristallisation de mon vœu d’être lu, de voir mes écrits traverser villes et frontières. Cet ardent désir de mettre des signes sur papier, d’inventer des histoires, d’observer des faits dans mon entourage et de les narrer me fréquentait depuis le bas âge et à partir d’un certain âge, former un livre original et riche a retenu tout mon être. L’avoir écrit c’est donc avoir assouvi une soif, celle d’écrire et d’être lu, car pour moi écrire, c’est la seule chose pouvant me calmer ; écrire c’est ma première distraction. Et fabuler me rend vraiment heureux. De l’autre côté, il faut dire que la sortie de ce livre est tributaire de mon autre souhait, celui de faire renaître du tréfonds du cœur des anciens amoureux de la littérature le goût et la joie de la lecture. C’est pour moi l’occasion de redonner à certaines personnes cette culture et pourquoi pas de susciter en elles l’envie d’écrire.

À quel lecteur s’adresse votre ouvrage ?

Le roman « Achou, l’amour empoisonné » s’adresse à tout le monde et surtout aux amoureux de la littérature en général et celle sentimentale et fantastique en particulier. Aussi, il interpelle tous les hommes amoureux et toutes les femmes amoureuses dont les sentiments vacillent pour quelque raison et questionnent de ce pas la réalité de leur amour.

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

Le message que j’ai voulu partager avec les lecteurs peut être résumé en ces mots : l’amour c’est un peu et parfois du sacrifice, un don de soi et le mariage est un sacerdoce et pour y arriver, il faut pouvoir élaguer les mauvaises branches de la vie de l’un ou de l’autre partenaire quand ça ne va pas, et pouvoir le (la) sortir des situations difficiles parfois fatales en lui montrant un autre sens de la vie.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Un peu de faits mon entourage (pas très souvent) et surtout de mes propres fabulations.

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Plein de choses à dire à ce sujet. Pour être laconique, la sortie de mon second ouvrage est pour très bientôt.

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Aux amoureux de la littérature et à tous ceux et toutes celles qui me lisent et me suivent, je dis merci. Qu’ils sachent que la lecture panse des mots, elle distrait, elle enveloppe et elle transporte. Comme j’aime si bien le dire « La lecture est l’avion de ceux qui voyagent sans se déplacer ».
Continuez de me suivre sur mes réseaux :

Blog : www.dimariagbenou.com

Facebook : André-Marie Gbénou auteur

LinkedIn : André-Marie Gbénou

Merci ! Bonne lecture !