Bilan sur le rapport Lescure

Le journaliste, homme d’affaires et ancien patron de Canal Plus Pierre Lescure vient de présenter son rapport concernant les politiques culturelles. Zoom sur les enjeux d’un dossier d’envergure.

Rapport_Lescure_EdilivrePremière mesure, la taxe sur les smartphones
Le rapport Lescure sur le numérique a été remis lundi 13 mai dernier à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication. Ce document, comportant plus de 2 tomes et s’étendant sur 719 pages, compte offrir un nouveau souffle au financement des politiques culturelles.

Il envisage, d’abord, l’imposition des smartphones et autres « joujoux » électroniques connectés. Les fabricants de tablettes, d’ordinateurs, de téléphones portables tactiles seront donc taxés afin que le consommateur, qui avait pris la fâcheuse habitude d’accéder gratuitement au transfert de contenus réduise cette pratique. Le taux de cette nouvelle taxe s’élèvera à 1%, Lescure précisant que les appareils concernés, fabriqués à l’étranger, ne créent que très peu d’emplois en France. Cette mesure devrait permettre de favoriser les créations artistiques et donc, plus largement, de financer la culture.

Supression de la loi Hadopi
La deuxième mesure de taille consistera à supprimer la loi Hadopi (Haute Autorité de lutte pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet), chargée de lutter contre le téléchargement illégal. Si cette décision peut en effrayer plus d’un, le combat contre ces pratiques illicites sera, pourtant, maintenue.
D’un autre côté, le rapport Lescure propose de durcir les sanctions envers ceux qui s’enrichissent grâce aux téléchargements illégaux.

Il prône ainsi un renforcement de l’autorégulation de la part des acteurs privés comme Google pour continuer à lutter contre le piratage.Hadopi_Edilivre
Exhaustif, le dossier comporte aussi des propositions touchant le cinéma, le théâtre, la musique, la télévision, les livres, les jeux vidéo et Internet. Ainsi, l’une des mesures majeures dans ces domaines consistera à avancer la sortie des films, projetés dans les salles de cinéma, en dvd. Ce délai, qui était de 36 mois sera désormais anticipé à 18 mois !

Que pensez-vous de ce rapport ? Vous concerne-t-il plus ou moins directement ?

Article écrit avec la participation de Camille