Autour du livre


29 novembre 2013
Posté par
Edilivre

Quand liseuses et tablettes nous poussent à lire plus

Une récente étude menée aux Etats-Unis montre que posséder une tablette ou une liseuse booste notre consommation de livres.

Tablettes_et_liseuses_font_lire_plus_EdilivreTablettes et liseuses se généralisent
Conduite par les sites USA Today et Bookish, cette étude, menée sur un panel d’un peu plus de 800 personnes, semble bien relever une évidente augmentation du nombre de lectures d’e-book chez les possesseurs de supports numériques. L’augmentation des ventes de ces deux supports n’y est pas étrangère. Entre 2011 et 2013, le taux de possesseurs de tablettes a triplé (passant de 10 à 32%) alors que celui des liseuses a plus que doublé (de 10 à 24%). Si ces chiffres concernent le marché américain, ils sont pourtant très représentatifs à l’échelle mondiale.

L’instantanéité, synonyme de consommation frénétique
Sur le panel consulté par l’étude, 35% des sondés affirment lire plus de livres qu’avant depuis l’achat de leur tablette ou liseuse. Principale raison à cela, l’instantanéité et l’interactivité de ces supports, qui permettent de se connecter rapidement et de se procurer quasi instantanément n’importe quel ouvrage numérisé, pour peu qu’il existe dans la bibliothèque consultée. La diversité de ces bibliothèques en ligne permet de regrouper un très large catalogue, sans arrêt enrichi et constamment mis en valeur. Cependant, l’achat instantané n’induit pas forcément la lecture complète de l’oeuvre. Il est en effet possible – pour ne pas dire probable – qu’à l’instar des bibliothèques musicales, celles des lecteurs numériques se remplissent d’ouvrages lus partiellement, voire pas du tout.

Les 18-39 ans lisent plus en numérique que les autres
Tablettes_et_liseuses_font_lire_plus_EdilivreCette augmentation des lectures numériques touchent toutes les tranches d’âge, mais elle est la plus significative chez les 18-39 ans. L’étude montre que ces derniers « consommeraient » ainsi plus de livres, à raison d’une moyenne de 21 ouvrages par an. En comparaison, chez les 40 ans et plus, ce chiffre diminue un peu, pour une moyenne de 16 livres lus chaque année et de 13 par an pour une personne non équipée de support numérique.

Article écrit avec la participation de Quentin