Autour du livre


29 avril 2013
Posté par
Edilivre

Quand les start-up sont attirées par l’édition

Les grandes maisons d’édition n’ont plus le monopole de l’industrie du livre. Le milieu attire à présent PME, start-up et petites entreprises, désireuses de « booster » leur croissance.

Labo_Edition_EdilivreLe Labo de l’Edition, un incubateur pour les start-up
Direction place Monge, dans le 5ème arrondissement où s’écrit l’avenir du livre. Le Labo de l’ Edition, créé en décembre 2011 et logé rue Saint-Médard, au cœur du quartier latin, abrite 12 entreprises, toutes nouvelles qui ont pour vocation de se faire une place dans le secteur du livre. Cet incubateur de choix a pour vocation de soutenir ces start-up et les jeunes structures innovantes.

Pour un loyer modeste de 1 150 euros par mois, celles-ci sont accompagnées dans leurs démarches individuelles, juridiques et sociales. Structure de 500m2, le Labo de l’Edition propose une plate-forme d’animations et de rencontres, un espace de « co-working » permettant aux travailleurs indépendants de ne pas rester isolés. Ce lieu est ouvert à tous les publics, auteurs, imprimeurs, correcteurs, diffuseurs, libraires, mais aussi économistes et juristes. Le Centre National du Livre, le journal 20 minutes et Google se sont imposés comme des partenaires de choix de cette opération..

Une initiative menée tambour battant par la Ville de Paris
L’installation du Labo dans le quartier latin, à Paris, marque une volonté de rompre avec le lignage des maisons d’édition traditionnelles, telles que le Cherche-midi, Gallimard et autres « grands », ancrés dans les 5ème et 6ème arrondissements depuis fort longtemps. La création du Labo de l’édition provient de la Mairie de Paris, et plus particulièrement de Jean-Louis Missika, conseiller de Bertrand Delanoë pour la recherche et l’innovation des universités ainsi que de Lyne Cohen-Solal, élue du 5ème arrondissement.

Cette dernière, pensant qu’il est grand temps de réunir le monde du livre et du logiciel, soutient ardemment ce projet. La Ville de Paris fait preuve de dynamisme et de soutien envers ces incubateurs. Elle en a créé pas moins de 8, qui regroupaient des thématiques très variées : jeu vidéo, finance, cleantech, nouveaux médias et qui hébergeaient pas moins de 150 entreprises. Le saviez-vous ? Un incubateur est une structure d’accompagnement pour les créateurs d’entreprise dans le domaine des nouvelles Jean_Louis_Missika_Edilivretechnologies. Ils ont pour mission principale de fournir une aide en conseil, en matériel et en locaux aux jeunes entreprises.

Etes-vous intéressé par cette initiative ?

Article écrit avec la participation de Camille