La Mistoufle

Par Eric Lebreton

Thème : Roman de société / actualité

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 250

Date de publication : 28/01/2009

ISBN : 9782812150586

Disponible

Livre papier
18,50 €

Livre numérique : format Pdf
4,99 €

Résumé

« Au milieu des années cinquante, nos parents arrivèrent sur ce plateau nu de la banlieue de Paris où ne vivaient que les sœurs de la Conception. Ils venaient de partout, de la guerre encore fumante et de leur jeunesse en plein Front Populaire. Les sœurs voulurent bien concéder quelques arpents à ces colons. Mais il s'agissait d'une génération de bâtisseurs et quelques arpents suffirent à l'édification d'un nouveau monde. Ces arrivants étaient constitués en une société autonome appelée Castors. Plus tard, lorsque des nouveaux banlieusards débarquèrent, on continua de désigner ainsi notre quartier, Les Castors. C'était un passeport, une fierté, une antériorité. À l'origine, le plateau n'offrait que de la terre à patates. Les Castors entreprirent les fondations. Bientôt s'élevèrent nos belles maisons dans le ciel mouvant des saisons d'espoir. Ces maisons, elles se ressemblaient toutes mais, à l'époque, cette ressemblance signifiait solidarité, fraternité, travail d'équipe. Car ils bâtirent tout eux-mêmes, les copains de mon père et mon père lui-même. En cela ils méritaient d'être des vrais castors. » La Mistoufle est avant tout un recueil de souvenirs d'enfance, ourlés d'une nostalgie certaine. La qualité première de cet ouvrage tient à la peinture sociale et urbaine que nous offre Eric Lebreton, à travers les descriptions d'un Paris aujourd'hui disparu : celui du dernier exode rural et de ses marges ouvrières en effervescence. Souvenirs « d'une banlieue, d'une époque, d'une vie lointaine dont la résonnance ne finit jamais. »

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

Commentaire de claudine DUPUY - 14/06/2011

Nous avons habité Thiais , pas les Castors mais tout près alors forcément le livre d'éric Lebreton fait remonter des souvenirs et donne l'envie d'y aller voir mais "la mistoufle" c'est surtout une rencontre . Une rencontre avec quelqu'un qui parle de lui et des autres avec émotions, respect et pudeur aussi. J'ai trouvé une tension, un suspens presque dans son écriture , quelque chose qui soutient le lecteur au fil des pages.

Commentaire de Dominique Blanche - 14/06/2011

J'ai croisé Eric voici quelques années au rayon Pantin, 13eme étage et huiles usagées et j'essayerai d'etre objectif : c'estbien notre vie de mome banlieusard que vous avez sous yeux avec notre enhousiasme et notre detresse. Ne vous y trompez pas, avec Eric vous avez a faire a un pur et pourv que ca continue. Vive la Commune