La presse en parle

4 février 2021
Posté par
digitale@edilivre.com

« Misère et grandeur de la liberté d’informer » de Éric Topona Mocnga à l’honneur dans la presse

Éric Topona Mocnga, est un journaliste de nationalité tchadienne. L’auteur a servi comme journaliste dans la presse écrite de son pays et a été, durant de nombreuses années, correspondant de médias internationaux. Arrêté le 6 mai 2013, il est libéré le 19 août de la même année.

« Misère et grandeur de la liberté d’informer » raconte son histoire. Le journaliste fut convoqué au 3e cabinet du juge d’instruction du tribunal de première instance de N’Djamena, le 6 mai dès 8 heures. La suite de cette convocation fut sans surprise. Après avoir été déféré devant le juge d’instruction, le 6 mai 2013, il raconte : « Je me suis retrouvé, le même jour, en détention à la maison d’arrêt d’Amssinené de N’Djamena durant une centaine de jours, pour « Complot et atteinte à l’ordre constitutionnel ». Du fait des charges qui pesaient contre moi, je risquais une peine de prison à perpétuité. Grâce à la mobilisation précieuse et incessante de mes confrères de la presse nationale et internationale, des organisations de défense des droits humains, de mes avocats, de ma famille et de mes amis, je pus recouvrer la liberté ».

« Les journalistes sont des individus qu’il faut respecter. C’est grâce à eux que nous connaissons la réalité du monde et en fait, ce que nous, les humains, sommes ».

Vous pouvez retrouver son article à l’adresse suivante : https://bit.ly/2Lg6IUa