Toute notre actualité


Non classé


22 février 2017
Posté par
Edilivre

#MARDICONSEIL : 5 conseils pour décrire vos personnages !

5 conseils pour décrire vos persos

Qu’ils soient principaux ou secondaires, les personnages sont les éléments principaux d’une histoire. Dans cet article, nous vous livrons quelques conseils pour élaborer des fiches de personnages qui vous seront très utiles pour les construire et leur donner vie.

1. Créez des personnages utiles à votre intrigue
Pour débuter la construction d’un personnage, toutes les options sont bonnes : description physique, famille, travail, traits de caractère, etc. Mais ne vous contentez pas d’une seule « dimension » : il faut donner de l’épaisseur à votre héros, qu’il soit tiraillé entre deux sentiments a priori irréconciliables (amour / haine), qu’il ait une raison d’exister, un conflit intérieur lui conférant un rôle précis à jouer dans votre intrigue. Demandez-vous toujours, donc, pourquoi vous avez créé tel personnage, et comment il va influencer l’histoire que vous avez imaginée. Si vous n’arrivez pas à répondre à ces questions, c’est certainement que le personnage n’a pas lieu d’être.

 

2. Créer des personnages uniques
Dans le cheminement de vos fiches, n’oubliez pas les éléments qui définissent votre personnage, à savoir ses particularités physiques, les traits de sa personnalité, ses qualités indéniables mais aussi ses pires défauts, ses passions et pourquoi pas faire mention d’un objet précieux qu’il porte toujours sur lui ? Une fois encore, ces petites précisions donnent à votre héros ce caractère énigmatique qui séduit le lecteur. De même, tachez de préciser ce qui risque d’être essentiel pour votre récit, comme les relations de tel personnage avec d’autres membres de l’histoire, ses antécédents et son objectif principal dans l’histoire… Vous l’aurez deviné, chaque détail compte et vous êtes libre de donner vie à vos personnages de mille et une façons. Tous ces détails donneront de la profondeur à vos personnages et les feront paraître bien plus réels aux yeux de vos lecteurs. Après tout, les romans célèbres ne doivent-ils pas leur succès à leurs héros ? Maintenant, c’est à vous de jouer !

 

3. Développez votre personnage en tension avec le thème principal du roman
Les histoires qui tiennent la route sont celles qui s’organisent autour d’un thème principal fort (exemple : le pardon, la rédemption, l’acceptation de soi, etc.). Bien évidemment, votre héros doit avoir un lien direct, inextricable même, avec ce thème. De la même manière que chaque personnage doit avoir une raison d’exister dans votre intrigue, chaque scène, chaque dialogue, chaque lieu ou encore chaque action, doit aussi faire progresser, et l’histoire, et ses protagonistes

 

4. Soyez précis ! 
La littérature ne peut se contenter de personnages aux motivations floues. Pour qu’ils marquent vos lecteurs, qu’ils leur donnent envie de lire votre roman jusqu’au bout, il faut qu’ils soient définis le plus précisément possible. Et qu’on se le dise, préserver la cohérence des personnages n’est pas si simple. Lorsqu’on écrit, il est facile de se laisser emporter, de décider de certains détails concernant ses personnages sur un coup de tête et de les oublier par la suite. Voilà pourquoi l’écriture de fiches s’avère très enrichissante. Grâce à elles, vous manipulerez vos personnages avec beaucoup plus de facilité. Une fois vos fiches terminées, pensez à vous y référer fréquemment afin de ne pas passer à côté de certaines caractéristiques fondamentales d’un de vos personnages. N’oubliez pas, bien connaître ses héros est le b.a.-ba d’un récit qui tient la route !

 

5. Quoi écrire dans vos fiches
Les choses sérieuses peuvent commencer, il est temps maintenant de créer vos personnages en élaborant tout d’abord leur « carte d’identité » : nom, prénom, âge, et pourquoi pas le surnom et sa signification si votre personnage en a un. Ce genre de détail peut avoir son petit effet sur le lecteur ! Une fois ces éléments-clés inscrits sur votre fiche, pensez à préciser la situation du personnage : famille, statut social, métier ou occupation, lieu de vie etc. Tous ces éléments risquent d’avoir leur incidence sur sa personnalité au fil de l’histoire.