Toute notre actualité

L'expression de la semaine

10 août 2020
Posté par
digitale@edilivre.com

L’expression de la semaine: Travailler pour le roi de Prusse

Pourquoi dit-on : « Travailler pour le roi de Prusse » ?

Travailler pour le roi de Prusse, c’est Travailler pour rien. C’est également, ne pas être payé pour ses peines.

Origine et définition

Apparue officiellement dans les textes vers la moitié du XIXe siècle, voilà encore une expression dont l’origine est incertaine.
Les suppositions vont bon train et au moins trois explications circulent, selon les auteurs d’ouvrages sur les expressions.

Une deuxième dit que l’expression viendrait d’une chanson de 1757 qui se moquait de la défaite du Prince de Soubise à Rossbach et contenant la phrase : « il a travaillé pour le roi… de Prusse« .

La troisième suppose qu’elle viendrait du roi Frédéric Guillaume 1er (père de Frederic II, vainqueur de Rossbach). Il était d’une cruauté et d’une avarice sans limites. Il ne devait donc pas ou très peu payer les gens qui travaillaient pour lui.

Exemple d’utilisation :

Politicien peu scrupuleux au demeurant, qui avec des dédains de grand seigneur racé, ne se gênait pas de travailler à ses heures pour le roi de Prusse, c’est le cas de le dire. (M. Proust : a la recherche du temps perdu)

Sous d’autres cieux : En Afrique du Nord et en Tunisie principalement le peuple utilise l’expression « aala rahmet el weldin », en d’autres termes travailler et être payé par des prières pour le salut de l’âme des parents généralement décédés; donc pour ne rien gagner soi même