Autour du livre


27 mars 2014
Posté par
Flora

L’expression de la semaine : Pédaler dans la semoule

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’expression : Pédaler dans la semoule.

Aujourd’hui, cette expression signifie perdre ses moyens ou faire des efforts désordonnés et vains. La première origine de cette expression proviendrait de la métaphore de l’agitation pédestre qui est compliquée, voire quasiment impossible, dans les graines de semoule en vue de leur finesse. Par ailleurs, selon certaines interprétations,  « pédaler dans la semoule » viendrait tout naturellement du milieu cycliste. Nous avons tous connu au moins une fois cette sensation et il est vrai que lorsqu’un coureur a un gros coup de fatigue, le pauvre peine tellement à pédaler qu’il donne l’impression de s’enfoncer dans une matière molle, comme l’est la semoule.

Cependant, selon différentes régions française, la semoule se transforme en choucroute ! Une fois encore, l’origine de cette expression reste floue mais la tradition raconte que lors des premiers Tours de France, la voiture balai qui ferme la course et ramasse les coureurs exténués qui veulent abandonner, aurait eu des panneaux publicitaires pour des marques de choucroute !

Mais la langue française étant riche de virtuosité, la semoule et la choucroute ont inspiré d’autres expressions utilisant des aliments dans lesquels il serait difficile de pédaler… Ainsi, sont nées plus tard les expressions « pédaler dans le yaourt » et «dans la cancoillotte », fromage onctueux fabriqué en Franche-Comté.

Si les origines sont diverses, l’expression s’est en tout cas propagée par extension aux domaines intellectuel et pratique. Ainsi, on peut aisément dire de quelqu’un qui perd le fil de ses pensées ou de ses paroles qu’il « pédale dans la semoule ».