Toute notre actualité


Actualité Edilivre


5 septembre 2013
Posté par
Flora

L’expression de la semaine : Passer l’éponge

Cette semaine, nous proposons de découvrir l’expression de la semaine : Passer l’éponge.

Très utilisée dans la vie de tous les jours, le fait de « passer l’éponge » signifie de pardonner, d’oublier des actes offensant ou désagréables et de passer tout simplement à autre chose.

Mais d’où l’expression tire-t-elle son origine ? Car dite de cette manière, nous assistons là à une splendide métaphore ménagère. Mais la lointaine origine de cette expression provient en réalité des fonds marins.

Pour commencer, il faut savoir que l’éponge, avant d’être un produit ménager, est un animal marin très primitif, qui ne possède pas d’organes. C’est sa capacité à absorber les liquides, tout en étant très souple, qui en a fait un objet de pêche intensive depuis près de 3 millénaires.

Aujourd’hui, ce sont bien sûr des éponges synthétiques que l’on retrouve dans les rayons des magasins, et qui ont quasiment remplacées toutes les éponges naturelles, avec des capacités d’absorption et de souplesse équivalentes. Pour les reconnaître, c’est très simple, une éponge naturelle est informe, tandis qu’aujourd’hui ce sont des éponges carré que l’on retrouve dans les grandes surfaces.

L’éponge servant généralement à nettoyer quelque chose, c’est George Bernier, dans son œuvre Hara Kiri, qui a parlé d’un « coup d’éponge » décrit ici pour effacer des traces indésirables. Et c’est à partir de là que, dès le début du XVIIème siècle, est née l’expression que nous connaissons aujourd’hui, d’abord sous la forme de « porter l’éponge », cette dernière représentant une forme de pardon permettant d’effacer et d’oublier des choses ou des actes désagréables.

Expression_de_la_semaine_Edilivre