L’expression de la semaine : La mer à boire

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’expression : la mer à boire.
Ce proverbe, qui désigne une entreprise longue et difficile, est le plus souvent employé à la forme négative « Ce n’est pas la mer à boire ». Cette métaphore, datant du 17ème siècle, fut inventée par l’illustre moraliste Jean de la Fontaine, qui l’utilisa dans sa fable « Les Deux chiens et l’âne mort ». L’homme semble prêt à abattre des montagnes lorsqu’il entreprend des projets difficiles. Cette maxime apparaît notamment dans la morale de l’histoire, formulée de cette manière : « Mais rien à l’homme ne suffit. Pour fournir aux projets que forment un seul esprit, il faudrait quatre corps ».

Parmi ses synonymes français, on rencontre le très aquatique et toujours aussi métaphorique « se noyer dans un verre d’eau », tandis que les Espagnols désignent « un travail de Chinois ». Cependant, si l’on remonte plus loin le cours de l’Histoire, cette expression se réfère à une tradition antique qui désignait les défis lancés par les monarques de l’Antiquité. Certains d’entre eux se plaisaient ainsi à lancer des énigmes particulièrement épineuses à leurs courtisans afin de les mettre à l’épreuve.

A l’heure actuelle, employée sous la forme « ce n’est pas la mer à boire », elle suggère que l’objectif à atteindre n’est pas si difficile qu’il n’y paraît et permet donc de relativiser une situation. Le saviez-vous ? La Mer à boire désigne également un film avec Daniel Auteuil, sorti en 2012. Dans ce long-métrage, l’acteur incarne le patron d’une entreprise de bateaux de luxe, rattrapé par la crise financière et prêt à tout pour que sa société ne sombre pas.

Expression_de_la_semaine_Edilivre