Autour du livre


26 décembre 2013
Posté par
Flora

L’expression de la semaine : Mettre un point d’orgue

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’expression : Mettre un point d’orgue.

Aujourd’hui, cette expression désigne le fait de marquer le paroxysme d’une succession d’événements. Ainsi, un point d’orgue est un moment intense, qui se démarque.

Au sens propre, le point d’orgue revêt une signification pourtant bien différente. C’est le signe qui se situe au dessus d’une note et indique au musicien qu’il faut qu’il marque un temps de silence, plus ou moins long. Le qualificatif « d’orgue » vient du fait que si la note est jouée à l’orgue, elle doit être tenue pendant le temps de repos.

Au sens figuré en revanche, l’explication est beaucoup plus complexe et trouve son origine en Italie. Certains points d’orgue y étaient appelés cadenza (cadences en français) car ils étaient placés sur la première note d’une cadence finale – les cadences sont des formules harmoniques, destinées à ponctuer, à conclure ou à provoquer un enchaînement dans un morceau.

Le milieu de la musique italienne voit alors apparaître une tendance, celle de désigner une cadenza comme un « moment cruel », parque le musicien était alors en mesure de laisser libre cours à ses envies et à son talent. Ce moment pouvait donc être brillant mais également pénible pour l’auditoire, au cas où le musicien soit d’un niveau médiocre et ne sache pas user de cette liberté, transformant le concert en un « moment cruel ». Dans les deux cas, le point d’orgue désigne l’instant paroxysmique du concert et se rapproche grandement du sens qu’on connaît aujourd’hui à cette expression.

Expression_de_la_semaine_Edilivre