Autour du livre


Les_grands_méchants_de_la_littérature_Edilivre
25 avril 2017
Posté par
Flora

Les personnages de la littérature que l’on adore détester

Que serait un héros sans un adversaire ? Les « méchants » sont indispensables à toute histoire. Ils nous fascinent et nous intriguent autant qu’ils nous effraient, nous répugnent ou nous déconcertent. Qui sont ces personnages connus pour leur méfaits, leur cruautés. Voici quelques-uns de ces personnages peu recommandables …

Les_grands_méchants_de_la_littérature_EdilivreMoriarty
Ennemi légendaire de Sherlock Holmes, le Professeur Moriarty est aussi intelligent que cruel. Il est considéré comme l’un des premiers grands méchants de la littérature. Pourtant, il n’apparaît réellement qu’une seule fois, dans Le Dernier Problème en 1891, roman d’Arthur Conan Doyle où Sherlock Holmes tente de contrecarrer définitivement les plans de l’organisation criminelle dont Moriarty est le chef. Le combat des deux hommes, au-dessus des chutes du Reichenbach, est resté l’épisode le plus célèbre de la bibliographie du détective.

 

Les_grands_méchants_de_la_littérature_EdilivreHannibal Lecter
Imaginé par Thomas Harris en 1981 dans son roman Dragon rouge, le Dr. Hannibal Lecter, appelé aussi Hannibal le Cannibale, est un des tueurs en série les plus connus de l’univers du thriller. Son interprétation par l’acteur Anthony Hopkins a certes grandement contribué  à le faire connaître mais le Dr. Lecter avait déjà sévit dans une série de romans lui étant consacré. Sa particularité, comme le suggère son surnom, est de dévorer une partie de ses victimes, en les cuisinant façon haute gastronomie. Charmant ! 

 

Les_grands_méchants_de_la_littérature_EdilivreDracula
Créé en 1897 par l’écrivain irlandais Bram Stoker, le Comte Dracula est un des monstres les plus célèbres de la littérature. Dans son chef-d’œuvre du roman gothique, Stoker raconte la rencontre du jeune Jonathan Harker avec le sanguinaire vampire, inspiré d’un prince roumain du XVème siècle, Vlad Draculae Tepes (Draculae étant synonyme de dragonneau). Depuis, Dracula est devenu le plus célèbre des vampires et son mythe a été maintes fois décliné, tous supports confondus.

 

Les_grands_méchants_de_la_littérature_EdilivreBig Brother
Grand chef du parti au pouvoir dans 1984 de George Orwell, Big Brother n’apparaît jamais physiquement aux personnages du roman. Son nom évoque plus une entité qu’un homme de chair et de sang, puisque son existence n’est pas réellement certaine. Ce dictateur impose à ses concitoyens un contrôle drastique, les maisons et lieux de vie étant truffés de caméras de surveillance. « Big Brother is watching you » (Big Brother vous regarde) est le credo de ce terrifiant et omniprésent chef d’état.

 

Les_grands_méchants_de_la_littérature_EdilivreBarbe Bleue
La Barbe Bleue apparaît dans le conte éponyme de Charles Perrault en 1697. Ce riche seigneur à barbe d’un bleu éclatant épouse un jour la fille d’un seigneur voisin. Partant en voyage, il confie à cette dernière la clé d’une pièce secrète où il lui défend d’entrer. Cédant à sa curiosité, elle découvre les corps mutilés des précédentes épouses de son mari. Barbe Bleue, variante du mythe de l’ogre, fait beaucoup penser au roi d’Angleterre Henri VIII qui fit exécuter six de ses épouses.

 

Quels grands méchants de la littérature préférez-vous ? Trouvez-vous qu’ils se font de plus en plus rares ?