Autour du livre

12 avril 2013
Posté par
Edilivre

Les 48h de la bande-dessinée ont réuni les amoureux du 9ème art

Organisé les 5 et 6 avril 2013 pour la première fois, dans toute la France, par des acteurs de l’édition tels que Casterman, l’évènement s’est imposé comme une grande première. Retour sur une manifestation haute en couleurs !

48h_BD_EdilivreLes faits marquants d’un week-end consacré à la bande-dessinée
Durant 2 jours, cette opération a consisté à offrir gratuitement 100 000 BD papier, rééditées pour l’occasion, dans 1 000 librairies de France, les 5 et 6 avril 2013. Le but de l’opération ? Valoriser le 9ème art en lui rendant hommage grâce à la voix des auteurs. Au programme ? La distribution gratuite d’ouvrages et la rencontre avec des illustrateurs et scénaristes de bandes-dessinées dans des librairies et différents espaces culturels.

L’évènement, créé sous l’initiative de Moïse Kissous, président de l’association les « 48h de la BD » a proposé 8 albums de bande-dessinée, tout droit sortis des stocks des maisons d’édition partenaires. L’amateur de bandes-dessinées a ainsi pu relire Ernest et Rebecca de Bianco et Dalena, qui a reçu le prix des écoles du Festival d’Angoulême, Secret de Girlz et Le Royaume, dessiné et scénarisé par Benoît Ferroumont. Nous l’avons compris, il s’ agit d’un choix orienté vers la jeunesse.
Lors de cette manifestation, le lecteur a pu retirer un exemplaire de l’une des 8 bandes-dessinées proposées dans les librairies partenaires, sans aucune obligation d’achat toutefois.

Ce que les professionnels attendaient de cette opération
Si cette manifestation ne nécessitait aucune obligation d’achat, les éditeurs ont pourtant nourri de nombreux espoirs, espérant notamment attirer l’attention sur l’offre de proximité des libraires, et redonner envie aux Français de lire des bandes-dessinées. Largement inspirée du Free Comic Book Day américain qui met en place une offre similaire pour les comics, avec 53 titres offerts, et qui se déroule chaque année en mai, cette première édition, parrainée par Jul, l’auteur de Silex and the city, a mis l’accent sur l’interaction.

Quelques éditeurs savants de bandes-dessinées ont cependant manqué à l’appel lors de cet événement. Glénat, par exemple, société d’édition qui publie les ouvrages de Marjane Satrapi faisait partie des « grandes absentes ».Jul_Edilivre
La rencontre a cependant été bien accueillie du public, permettant des sorties en famille ou, plus simplement, une initiation au 9ème art. En tout cas, pour l’occasion, les plateformes numériques telles que iTunes, BDBuzz, ont diffusé une application spéciale, permettant de retrouver cette offre promotionnelle.

Cet évènement a-t-il suscité votre intérêt ?

Article écrit avec la participation de Camille