Le livre enrichi

Livre enrichi, livre augmenté... Les appellations diffèrent mais le résultat est le même : une nouvelle façon d'envisager l'édition qui tend à se définir-elle même comme le futur de l'édition. Alors véritable révolution ou coup d'épée dans l'eau ?

Le_livre_enrichi_futur_de_l'édition_EdilivreQu'est-ce que c'est ? Si l'on s'en tient à une définition purement formelle, le livre enrichi se définit comme un livre « qui inclut des sons, des vidéos ou des animations donnant à voir et à entendre un contenu multimédia dépassant largement le seul domaine de l'écrit » (cf. Centre d'analyse stratégique du gouvernement). 

Cet engouement autour du livre enrichi est en effet indissociable de celui porté au livre numérique, comme peut en témoigner la progression du nombre de tablettes et de liseuses en France. La lecture numérique a considérablement progressé dans l'Hexagone, gagnant peu à peu ses lettres de noblesse. Le livre enrichi reste actuellement un phénomène mineur mais les maisons d'édition jeunesse ont ouvert la voie, enrichissant leurs catalogues avec des ouvrages de lecture interactifs et pédagogiques à destination des plus petits.

Un concept novateur ? La lecture « enrichie » présente-elle un réel intérêt ? On peut en effet douter légitimement de la pertinence de l'association de plusieurs types de supports pour favoriser une expérience de lecture certes nouvelle mais dont les perspectives paraissent à terme limitées. De plus, une telle complémentarité entre différents médias justifierait à elle seule une augmentation des prix, rendant paradoxalement le livre moins accessible.

Le_livre_enrichi_futur_de_l'édition_EdilivreAutre argument qui pose problème : la pédagogie, abordée un peu plus haut. Une étude de chercheurs du Joan Ganz Cooney Center de New York a démontré en 2012 que les livres enrichis avaient plutôt l'effet inverse sur les enfants qui retiennent moins bien et sont plus facilement déconcentrés. L'enfant a en effet tendance, selon l'étude toujours, à se focaliser sur les bruits et autres distractions de la tablette plutôt que sur le texte et son histoire.

Il serait pourtant injuste de tirer à boulets rouges, sans admettre que le livre enrichi possède un certain nombre de qualités. Par exemple, on peut souligner l'intérêt qu'aurait un tel concept pour (re)découvrir des grandes œuvres de la littérature, à la manière d'un making-of au cinéma. Cette lecture commentée et améliorée permettrait aux plus jeunes – et mêmes aux adultes – de saisir toutes les subtilités d'une œuvre via différentes explications. C'est l'une des nombreuses voies que le livre enrichi a déjà commencé à explorer.

C'est un fait, la révolution de la lecture numérique est en marche. Pour le moment, il semble que les livres enrichis soient en ordre de bataille, prêt à sa tailler une place sur le marché. Avant de rentrer dans le rang ?

Et vous, que pensez-vous des livres enrichis ? Le concept vous laisse-t-il de marbre ou bien au contraire vous réjouit-il ?

    Commentaires