Autour du livre


Auteur_de_la_semaine_Edilivre
22 décembre 2014
Posté par
Flora

L’auteur de la semaine : Ray Bradbury

Cette semaine, nous vous invitons à découvrir l’auteur : Ray Bradbury.

Ray Bradbury est un écrivain américain né le 22 août 1920 dans l’Illinois au sein d’une famille modeste. Dès son plus jeune âge, Ray est un très grand lecteur. Il passe beaucoup de temps à la bibliothèque et publie sa première nouvelle de science-fiction à l’âge de 17 ans dans une revue spécialisée. Ray Bradbury obtient l’équivalent du baccalauréat mais décide de ne pas aller à l’université. Pour gagner un peu d’argent, il travaille comme vendeur de journaux dans la rue mais continue à lire énormément.

Il publie également plusieurs nouvelles, et en 1941, il touche pour la première fois de l’argent grâce à ses écrits. Il devient écrivain à temps plein en 1942 et publie en 1947 son premier livre, Dark Carnival, une collection de plusieurs petits récits. A la même période, il se marie avec Marguerite McClure, avec qui il aura 4 filles.

La carrière de Ray Bradbury décolle en 1950 avec la publication de Chroniques martiennes, qui décrit les risques de la déshumanisation face à l’avancée des sciences. On pourrait croire que les écrivains de science-fiction prônent les avancées technologiques, mais bien au contraire, lors d’interviews données au cours des années 2000, l’écrivain expliquait que le pouvoir croissant que prenaient les ordinateurs et autres smartphones lui faisait peur. Dès 1952, de nombreuses nouvelles de Bradbury sont adaptées en bandes dessinées par EC Comics.
Bradbury est un écrivain prolifique qui publie de nombreux romans. Son œuvre la plus connue, Fahrenheit 451, sort en 1953. Ce roman est une dystopie qui nous dépeint une société dans laquelle la littérature est interdite, et où tous les livres sont brûlés. Fahrenheit 451 fait écho aux autodafés nazis qui ont marqué à vie l’écrivain. Guy Montag, le personnage principal, est un pompier chargé de brûler tous les livres qu’il trouve sur son chemin. Mais un sentiment de révolte naît en lui qui le conduira à devenir hors-la-loi, simplement parce qu’il souhaite redécouvrir le plaisir de la lecture.

Mais Ray Bradbury ne se limite pas à la science-fiction. Il écrit en 1963 sa première pièce de théâtre, Café irlandais. Après une pause de plus de 20 ans, l’écrivain revient au roman avec La solitude est un cercueil de verre et la Baleine de Dublin. En 1999, Bradbury souffre d’une attaque cérébrale qui ne l’empêche pas de travailler : il dicte dès lors ce qu’il veut écrire à sa fille. Ray Bradbury meurt le 5 juin 2012, laissant derrière lui une œuvre monumentale.

Auteur_de_la_semaine_Edilivre