Toute notre actualité


Actualité Edilivre


8 juillet 2013
Posté par
Flora

L’auteur de la semaine : Jean de La Fontaine

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’auteur de la semaine : Jean de La Fontaine.

Particulièrement connu pour ses Fables, Jean de La Fontaine était également poète et conteur et a su marquer la littérature française.
Né le 8 juillet à Château Thierry dans une famille relativement bourgeoise, Jean de la Fontaine passe toute son enfance et son adolescence en Champagne. Il grandit en se passionnant pour les œuvres antiques, et entre à l’Oratoire de Paris à l’âge de vingt ans, qu’il quitte 18 mois plus tard afin d’entreprendre des études de droit. En 1647, il épouse Marie Héricart et obtient par la suite son diplôme d’avocat. Parallèlement à ses études, Jean de La Fontaine fréquente un salon de jeunes passionnés de littérature, les  » chevaliers de la table ronde « , et compose ainsi ses premiers vers avant la naissance de son fils.

C’est en 1654 que le poète publie sans signature son premier ouvrage, l’Eunuque. La mort de son père pousse l’écrivain à chercher un protecteur afin d’améliorer sa situation financière, et il le trouve en la personne de Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XIV. Lorsque ce dernier tombe en disgrâce en 1661, Jean de La Fontaine lui dédie l’Elégie aux Nymphes de Vaux et l’Ode au Roi, afin de le défendre. Suite à cela, le poète décide de s’exiler quelques temps dans le Limousin.

De retour à Paris en 1664, l’auteur se lie d’amitié avec Molière et Racine, et va publier jusqu’en 1671 ses Contes et Nouvelles d’inspiration libertine, lui valant ses premiers grands succès, écrits pour la duchesse de Bouillon devenue sa nouvelle protectrice.
Mais c’est en 1668 que le poète publie son premier recueil de Fables, qui va connaître un immense succès, mettant en scène des animaux afin de critiquer les hommes et dénoncer les grands problèmes de son époque. Jean de La Fontaine va également publier deux autres recueils de Fables en 1678 et 1679.

En 1644, le poète est élu à l’Académie française, et quelques temps plus tard, lorsque va débuter la querelle des Anciens et des Modernes, il va prendre le parti des Anciens.
A l’âge de 71 ans, Jean de La Fontaine est touché par la maladie. Perdant sa précieuse amie Madame de la Sablière, il perd le goût de la vie et de ses plaisirs, et passe le reste de son temps à lire, avant d’être contraint de renier la publication de ses écris licencieux. En 1694, il publie le livre XII des Fables. Mais un soir, il est pris de malaise, et va s’éteindre le 13 avril 1695.

Aujourd’hui encore, les Fables de Jean de La Fontaine restent d’actualité, appréciées par les petits et les grands, de par la simplicité de leur langue et leur forme imagée. Les descriptions du poète restent drôles et audacieuses, à travers des animaux mis en scène pour représenter les hommes. S’étant inspiré notamment des anciennes fables d’Esope, Horace et Pilpay, Jean de La Fontaine a su renouveler ce genre en réinventant sa forme. Ainsi, le court récit devient un élément essentiel, au même titre que la morale didactique qui le conclut.

Auteur_de_la_semaine_Edilivre