Autour du livre


Auteur_de_la_semaine_Edilivre
1 septembre 2014
Posté par
Flora

L’auteur de la semaine: James Joyce

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir l’auteur : James Joyce.

James Joyce naît le 2 février 1882 à Dublin et grandit au sein d’une prospère famille catholique. Mais après avoir dilapidé la fortune familiale, son père travaille comme secrétaire dans une distillerie et la famille s’installe à Bray, petite ville en bord de mer, située au sud de Dublin.

James Joyce intègre University College Dublin en 1898, où il suit un enseignement de lettres et de langues modernes. Une fois son diplôme en poche en 1902, il décide d’étudier la médecine et commence à fréquenter des écrivains talentueux tels que Yeats et Lady Gregory. Ces nouvelles amitiés lui inspirent ses premiers écrits. Et après une année passée à Paris, Joyce se lance dans l’écriture de poèmes, de bribes de nouvelles intitulées Gens de Dublin et d’une esquisse autobiographique qu’il nomme tout d’abord Portrait de l’artiste, avant que cette ébauche ne devienne le long et très élaboré roman Dedalus ou Portrait de l’artiste en jeune homme, en 1916. C’est dans ce premier écrit que Joyce donne vie à un personnage récurrent dans ses œuvres, Stephen Dedalus, qui n’est autre que son alter ego.

En 1904, il fait la connaissance de Nora Barnacle, dont il tombe éperdument amoureux. Ensemble, ils quittent l’Irlande et s’envolent pour Zurich où l’écrivain cumule plusieurs petits boulots, de professeur de cours particuliers en passant par employé de banque, sans bien sûr laisser sa plume de côté. En 1907, il achève d’ailleurs Gens de Dublin et fait le plan de ce qui deviendra son chef d’œuvre, Ulysse. L’année 1914 est une consécration pour son travail d’auteur : après avoir regagné sa terre natale, il y fait publier Gens de Dublin, achève le Portrait de l’artiste et se lance dans l’écriture des Exilés.

Alors qu’il a passé une grande partie de la guerre à Zurich, il retourne à Trieste quelques mois avant de s’installer en 1920 à Paris. Là-bas, il rencontre Valery Larbaud qui le présente au vaste monde littéraire, ainsi que Sylvia Beach qui publie l’édition originale d’Ulysse en 1922, avant qu’il ne soit traduit en français en 1929. Le style de Joyce, si singulier, se fait nettement remarquer par l’usage du monologue intérieur de son personnage Stephen Dedalus, conciliant ainsi le discours indirect libre et le courant de conscience. Malgré les ennuis que rencontre le livre avec la censure britannique, Ulysse est un véritable succès. À partir de 1923, Joyce commence son fameux Work in Progress, dont il devait faire paraître pendant plus de quinze ans de nombreuses ébauches dans des revues ou sous forme de plaquettes. Finalement la version officielle n’apparaît qu’en 1939 sous le titre de Finnegans Wake. À partir de 1924, l’état de ses yeux empirant, il subit plusieurs opérations. Devenu presque aveugle, Joyce se réfugie à Zurich en 1940, où il meurt un an plus tard après avoir été hospitalisé pour une perforation d’un ulcère au duodénum.

Auteur_de_la_semaine_Edilivre