Autour du livre


Auteur_de_la_semaine_Edilivre
6 octobre 2014
Posté par
Flora

L’auteur de la semaine : Daniel Picouly

Cette semaine, nous vous invitons à découvrir l’auteur : Daniel Picouly.

Né le 21 octobre 1948 à Villemomble en Seine-Saint-Denis, Daniel Picouly n’était pas prédestiné à devenir écrivain. Il est le onzième d’une famille de treize enfants. Sa mère est originaire du Morvan et son père martiniquais. Pas vraiment assidu, Daniel Picouly pratique l’école buissonnière régulièrement. Malgré cela, il continue ses études et obtient un diplôme de comptabilité en 1968, puis entre à la faculté Dauphine pour suivre des cours de marketing et finance, thématiques bien éloignées de la littérature. En 1973, son père meurt prématurément et Daniel Picouly doit abandonner son doctorat pour travailler. Il devient professeur en lycée puis en BTS.

Son premier ouvrage, La Lumière des Fous paraît en parallèle en 1991. Le succès arrive en 1996 lorsqu’il obtient le Prix des Lectrices de Elle pour son ouvrage autobiographique Le Champ de personne, le premier d’une longue série sur la vie de sa famille.
En 2000, Daniel Picouly obtient le Prix Renaudot pour L’enfant léopard. C’est seulement cette année-là qu’il décide d’abandonner l’enseignement pour se consacrer à l’écriture. Vont suivre de nombreux romans dont Paulette et Roger ou Un beau jeudi pour tuer Kennedy. Il se lance dans la littérature jeunesse en 2001, avec la naissance de Lulu Vroumette, qui raconte les aventures d’une tortue et de ses amis animaux. Cette série est un succès et elle est adaptée sur France 5 en dessin animé. Ces aventures sont traduites dans de nombreuses langues dont l’anglais, mais aussi le chinois !

Daniel Picouly est un touche-à-tout et commence en 2002 une carrière d’animateur à la télévision. Il crée l’émission littéraire Tropismes, diffusée sur RFO pendant 4 ans. Il propose ensuite plusieurs émissions à France Télévisions dont Café Picouly et Café Littéraire, et en 2011 Le monde vu par… où il est accompagné d’une personnalité, et avec laquelle il décrypte l’actualité. Cette émission est aujourd’hui toujours en diffusion sur France Ô.
En parallèle, il monte sur les planches en 2012 au Festival d’Avignon pour jouer sa première pièce, autobiographique, La faute d’orthographe est ma langue maternelle. Cette première a été suivi d’une tournée en France en 2013.

Sa passion première reste l’écriture et il a participé à plusieurs jurys de Prix littéraires dont le Prix Marcel Pagnol ou le Grand Prix Palatine du Roman Historique. Il écrit toujours aujourd’hui et son dernier ouvrage L’école des filles, l’école des garçons, très beau livre illustré d’anciennes cartes scolaires, et publié en 2013, a connu un grand succès, de la part des critiques et du public.

Auteur_de_la_semaine_Edilivre