La France garde-t-elle son monopole culturel ?

Autrefois considéré en Europe comme le berceau de la vie culturelle, l’Hexagone ne détiendrait plus l’exception culturelle. Dans le cadre de la journée internationale de la Francophonie, qui se déroule le 20 mars, un bilan sur l’érudition française vient à point nommé.

culture_française_EdilivreLa France, un pays au rayonnement culturel depuis le Moyen-Age
Depuis l’ère médiévale, la France jouit d’un rayonnement culturel international. La preuve irréfutable de son dynamisme ? Nombre de ses anciennes colonies utilisent aujourd’hui encore son droit, sa langue, ses institutions politiques et son système fiscal ! La figure de l’intellectuel y est incarnée d’abord par Zola puis par Foucault et Hannah Arendt.

La politique culturelle s’impose, depuis le milieu du 20ème siècle, comme un vecteur essentiel de la politique étrangère française. L’influence considérable de la France passe par l’usage du français, axe de la transmission de la culture. Considéré comme la langue de l’élite européenne pendant plusieurs siècles, le français, parlé par 220 millions de locuteurs dans le monde, est une des deux langues de travail de l’ONU. L’impact culturel de l’Hexagone à l’étranger s’avère d’autre part de taille. On y recense plus de 400 établissements scolaires à l’étranger et l’Hexagone est à l’origine de la création de médias comme RFI, TV5 Monde et France 24  qui diffusent l’information aux quatre coins du globe.

Un foyer intellectuel remis en cause
Depuis longtemps, l’Hexagone a cessé d’être le vivier de pensée intellectuelle internationale, et pourtant, il est toujours considéré comme un important foyer de réflexion occidental. Au niveau cinématographique par exemple, Eric Garandeau, patron du Centre National du Cinéma (CNC), annonce « une véritable renaissance économique et artistique du cinéma français » tandis qu’Aurélie Filippetti considère la culture comme un moyen de croissance incontestable. Les récompenses n’ont cessé de «  pleuvoir » sur les cinéastes en 2012, année marquée par le succès de nos films à l’étranger. Intouchables, qui a comptabilisé plus de 40 millions d’entrées, s’est imposé comme la sortie cinématographique mondiale de l’année ! L’art pictural connaît aussi une prospérité économique incroyable. Le Louvre, considéré comme le premier musée du monde est celui qui reçoit le plus de visiteurs.Toutefois, l’optimisme des représentants de « l’Etat culturel » en France n’est pas partagé par tous.

Certaines personnalités, comme Antoine Compagnon, professeur de littérature moderne culture_France_Edilivreau Collège de France et à l’université Columbia de New-York, se montrent, quant à elles, plus nuancées. Considérant que la France détient « une place de puissance culturelle moyenne à l’échelle mondiale, en accord avec son statut de puissance économique intermédiaire ».

Qu’en pensez-vous ?

Article écrit avec la participation de Camille