Ils nous ont dit


13 mars 2015
Posté par
Flora

Jean Philippe Hardy, auteur de « Conversations à bâtons rompus »

« Bonjour à toute l’équipe,
Depuis la réception du mail qui me confirme la livraison du colissimo contenant mon manuscrit j’étais impatient de réceptionner mon colis.
Debout à 7h 30, rien d’exceptionnel , mais pour un retraité ça reste relativement tôt ! Après un petit déjeuner copieux , les émotions ça creusent, j’ai guetté la voiture jaune du facteur. Ghuilhen passe, habituellement vers 10h30, ce fut long et enfin la délivrance, le paquet dans les mains, il restait à l’ouvrir comme un cadeau d’anniversaire, un moment émouvant, un premier manuscrit sa compte dans une vie. J’attends avec encore plus de frénésie le deuxième sur lequel vous êtes en train de travailler et encore merci pour votre travail et la philosophie de votre maison d’édition.

Cordialement,
Jean Philippe Hardy »