Autour du livre


19 juillet 2013
Posté par
Flora

J.K. Rowling publie un roman sous pseudonyme

J.K. Rowling, auteure de la saga Harry Potter, avait prévenu : elle voulait retourner à l’écriture anonyme. C’est chose faite, puisqu’elle a publié sous pseudonyme un roman policier loin de l’univers enfantin et magique du jeune sorcier.

JK_Rowling_Edilivre Succès suspect d’un premier roman
The Cuckoo’s Calling (L’appel du coucou) est un roman policier qui a créé la surprise début juillet 2013. Son auteur, Robert Galbraith, ancien membre des forces armées, est passé à l’écriture. Dans ce polar, il raconte l’histoire de Cormoran Strike, un ancien soldat d’Afghanistan devenu détective privé, qui enquête sur le suicide suspect d’un mannequin. Ce premier roman rencontre le succès critique et s’écoule à 1 500 exemplaires. Décrit comme  » un début éclatant  » et  » remarquable « , il suscite aussi les interrogations.

Robert Galbraith est en fait une femme
Le Sunday Times, journal britannique, enquête le premier sur ce mystérieux Robert Galbraith. Une question guide les journalistes : comment un écrivain qui débute a-t-il pu écrire un roman aussi abouti ?
Le pot aux roses est découvert le 14 juillet : Robert Galbraith est plus connu sous le nom de J.K. Rowling, rendue célèbre pour sa saga Harry Potter. L’auteure anglaise est bonne joueuse :  » J’avais espéré garder le secret un peu plus longtemps « , déclare-t-elle au Sunday Times.  » Être Robert Galbraith a été une expérience tellement libératrice. C’était merveilleux de publier un livre sans qu’il y ait toute cette attente ou tout ce battage, et un vrai plaisir de voir les réactions des éditeurs et des lecteurs sous un nom différent.  »

Tourner la page Harry Potter
Avec The Cuckoo’s Calling, J.K. Rowling tourne définitivement la page Harry Potter. Elle écrit un second roman pour adultes, à l’univers sombre et violent. Le polar, publié chez Sphere, rencontre un plus grand succès que The Casual Vacancy, paru aux mêmes éditions en septembre 2012. L’accueil avait été mitigé au regard de l’attente qu’il avait suscité, même s’il avait connu le succès commercial.
The_Cuckoo's_Calling_EdilivreCôté éditeurs, la récolte sera sûrement excellente pour Sphere : rien que sur Amazon, les ventes ont explosé et le site est en rupture de stock. L’éditrice de la maison Orion Publishing a pris la nouvelle avec humour sur son compte Twitter :  » Je peux maintenant annoncer que j’ai refusé J.K. Rowling. J’ai lu The Cuckoo’s Calling et j’ai dit non. Quelqu’un d’autre veut se confesser ?  »
Que pensez-vous de cette initiative ?

Article écrit avec la participation d’Audrey