Gérald Quentin-Acar dans Occitanie-Tribune pour son ouvrage « Ce qui est sûr n’est pas certain »

 

 

 

 

 

 

 

À propos du livre :

Dès le début, les rôles sont truqués. Son père n’est pas son père, sa mère n’est pas sa mère. « Fils de Boche ! », disaient-ils trop souvent. Suivez Luc, dominé, manipulé dans une vie où le mensonge est la règle essentielle. Jeune garçon, il traverse les années d’après-guerre. Les guerres d’Indochine et d’Algérie, l’invasion soviétique de la Hongrie, la détresse des enfants de la Creuse, les ratonnades d’octobre 1961. Il croisera les séquelles de la guerre, l’égoïsme, l’injustice, le racisme, la mort et le crime. Des rencontres avec de belles personnes lui feront découvrir les émois profonds des amours adolescentes, elles lui procureront la force et la détermination nécessaires à sa longue recherche identitaire. Saura-t-il enfin qui il est vraiment ? Trop d’embûches sur son chemin pour en être certain.

 

 

 

 

Retrouver l’article en cliquant ici