Conseils pour écrire un conte de Noël

Noël approche à grands pas et avec lui son lot de féerie et de magie. Quoi de mieux alors qu’un conte hivernal, raconté au coin du feu ? Voici quelques recettes pour écrire votre propre conte de Noël et enchanter vos proches en cette période de fêtes.

Comment_écrire_un_conte_de_Noël_EdilivreChoisissez bien votre héros
Qu’il soit héros ou héroïne, votre personnage principal sera le point d’intérêt central de votre conte. C’est par lui que l’action arrive. Et il n’y a pas de limites à ce que peut être ce personnage central ! Un animal, un enfant, un fantôme, un écrivain, le Père Noël, etc… Vous êtes libre de lui donner le caractère que vous jugerez bon et même, pourquoi pas, de lui constituer une petite biographie qui raconterait son passé. Pourquoi ne pas y glisser quelques éléments de votre propre vie, qui pourraient rendre votre conte de Noël un peu plus personnel ?

Le lieu, un pays inconnu
Votre héros va devoir prouver son courage. Pour cela, vous allez devoir le malmener, en commençant par le sortir de son cadre habituel. Une fois encore, une pléthore de solutions s’offre à vous. Que ce soit une forêt lugubre, un grand château, un pays imaginaire, le monde des rêves, il est tout à fait possible de faire vivre des aventures fabuleuses à votre héros dans toutes sortes de lieux. Ne sous estimez pas les lieux classiques, type château par exemple, simples mais efficaces !
Comment_écrire_un_conte_de_Noël_EdilivreA vous de trouver un lieu qui vous parle et qui parlera à votre public, servant au mieux votre propos. Mais ne perdez pas de vue qu’il s’agit d’un conte de Noël et par conséquent il faudra favoriser des environnements froids et enneigés !

Des rencontres
Que serait votre héros sans des compagnons, croisés au hasard de ses errances ? Qu’ils soient fantasques, farfelues ou taciturnes, n’hésitez pas à user de ces personnages secondaires qui aideront votre personnage à se sortir de situations délicates. Ce sera aussi l’occasion pour vous de vous faire plaisir, en laissant pleinement libre cours à votre imagination ou bien en redonnant vie sous votre plume à des personnages qui ont pu vous marquer dans votre vie de lecteur ! Prendre le contre-pied d’un de vos personnages préférés, quel bonheur !

Des épreuves
Il n’est pas forcément nécessaire qu’il y en ait plusieurs. Il peut s’agir d’un but unique, d’une quête. Cela peut être une princesse à sauver, un trésor à découvrir, ou même un légume géant à escalader. N’oubliez pas que votre seule limite, c’est vous. Soyez créatifs mais n’en faites pas trop. Un trop plein de péripéties pourraient faire perdre de son souffle à votre conte ou pire, créer de la confusion chez vos lecteurs.
Comment_écrire_un_conte_de_Noël_EdilivreÉvitez donc les écueils de type « Les douze travaux d’Hercule » et préférez leur un ratio plus raisonnable de maximum deux ou trois épreuves (trois étant un chiffre très symbolique dans les contes).

De la magie comme s’il en neigeait
On dit souvent que Noël rime avec magie. À juste titre ! Que serait donc votre conte sans une bonne dose de celle-ci. Traîneaux volants, maisons enchantées, bonhommes de neiges qui parlent, ne lésinez pas sur les moyens pour saupoudrer votre conte d’un linceul enchanteur. Cela ne fera que rendre votre récit plus plaisant et contribuera grandement à créer une ambiance de Noël agréable et communicative.

Une morale
Comment_écrire_un_conte_de_Noël_EdilivreBien sûr, il faut que votre conte ait une morale. C’est le propre du genre. C’est votre morale qui guidera le fil de votre récit et vous aiguillera sur les pistes à explorer pour y parvenir. Ne soyez pas trop insistants, sous peine de laisser un goût amer à votre lecteur. Proposez une morale qui vous correspond, qui vous parle. Et qui ravira petits et grands !

Et vous, quelles sont vos recettes pour écrire un conte de Noël ?

Article écrit avec la participation de Quentin

 

Comment_réussir_le_1er_chapitre_de_son_livre_Edilivre