Autour du livre


27 août 2015
Posté par
Guillaume

Comment faire de bonnes descriptions dans votre roman ?

Vous visualisez parfaitement là où votre intrigue se déroule, et le physique de vos personnages. Pourtant, il s’avère souvent difficile de transmettre ses informations à vos lecteurs. Les descriptions constituent souvent un obstacle pour les auteurs. Nous vous proposons quelques conseils afin d’améliorer vos descriptions et d’en comprendre le fonctionnement.

La description dans le roman : un frein pour le lecteur ?

shutterstock_170051033Les descriptions n’ont commencé à envahir les romans et à s’étoffer qu’à partir du XIXe siècle, avec le roman réaliste et naturaliste. Elles deviennent alors très détaillées, et couvrent souvent plusieurs pages, ce qui provoque un ralentissement au sein même de l’intrigue. Cette dernière est alors entrecoupée de passages descriptifs qui peuvent parfois gêner le lecteur. Il est évident que le lecteur d’aujourd’hui a évolué : habitué à l’immédiateté, notamment au cinéma, il supporte plus difficilement les longues descriptions, qu’il a tendance à sauter ou à lire en diagonale, ne retenant souvent que quelques détails essentiels. Il existe bien sûr différents types de lecteurs : certains sauront apprécier de longues descriptions et en auront besoin pour se construire une image mentale. D’autres préfèreront les ouvrages qui n’en comportent que quelques-unes assez succinctes.

L’intérêt de la description : peut-on s’en passer ?

shutterstock_239820199Néanmoins, les descriptions présentent un intérêt non négligeable : elles permettent au lecteur de mieux se représenter le lieu dans lequel se déroule votre intrigue, de mieux rentrer dans votre roman, et d’obtenir des informations utiles sur un environnement qu’il ne connait pas. Au début d’un ouvrage, elles peuvent servir de repères au lecteur . Les descriptions sont aussi une façon pour vous de faire connaître vos personnages à vos lecteurs. Le fait pour le lecteur de pouvoir faire fonctionner son imagination au travers des descriptions des différents lieux et personnages de votre histoire contribue à rendre votre histoire crédible et à l’ancrer, en quelque sorte, dans le réel.

Qu’est-ce qu’une bonne description ?

Pour faire une bonne description, certains points sont indispensables. Ainsi, nous vous conseillons d’opter pour des descriptions de taille raisonnable, et de ne les utiliser que lorsque cela s’avère nécessaire. En somme : n’en faites pas trop, et n’utilisez pas les descriptions comme des décorations inutiles au sein de votre texte, constituées uniquement d’une suite de phrases alambiquées qui n’apportent aucune valeur ajoutée.  Comme elles doivent être riches et variées, tâchez d’utiliser un vocabulaire approprié et diversifié, de faire attention aux verbes que vous employez, et à votre style. Inutile de rédiger un poème en prose, veillez seulement à ce que tout soit bien fluide.

Pour donner une dimension plus concrète à votre description, vous pouvez faire des références à des lieux connus, afin que le lecteur puisse se repérer. Le fait de s’inspirer de la réalité peut être bénéfique pour vos descriptions. N’hésitez pas non plus à faire de nombreuses recherches, voire même si vous en avez la possibilité, à vous rendre sur place pour observer le décor.

Sachez également qu’une description se doit d’être structurée : pour que le lecteur puisse correctement visualiser la scène, allez du général au particulier. Ne vous focalisez pas directement sur un détail. Imaginez que vous êtes derrière une caméra, et que vous réalisez un gros plan de la scène. Ainsi, vous visualiserez de manière plus concrète l’effet « d’entonnoir » que doit véhiculer votre description.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous coutumiers des longues descriptions ? Quelles sont vos astuces pour écrire de bonnes descriptions ?

Article écrit avec la participation de Maëva.

Comment écrire un roman à succès

728X90_A_V2