Autour du livre

Comment écrire un épilogue ?
3 avril 2014
Posté par
Edilivre

Comment écrire un épilogue ?

Même s’il n’est pas obligatoire, l’épilogue fait toujours son petit effet auprès des lecteurs qui restent sur leur faim. Mais savez-vous comment l’écrire ?

Comment_écrire_un_épilogue_EdilivreQu’est ce qu’un épilogue ?
Malgré les idées reçues, l’épilogue n’est ni une conclusion, ni un dénouement à votre ouvrage. A l’origine, il s’agissait d’un discours récapitulatif à la fin d’une pièce de théâtre. L’épilogue est l’opposé du prologue, et si ce dernier sert souvent à présenter au lecteur les personnages avant l’histoire, l’épilogue, lui, peut être employé pour illustrer ce qu’ils sont devenus suite au dénouement de l’action. Mais il peut aussi être un ultime chapitre où l’on apprend des informations sans rapport direct avec l’intrigue ce qui peut mener vers une réinterprétation de l’histoire ou bien une suite au roman d’origine.

Quand l’écrire ?
L’épilogue, comme le prologue, ne doit pas surgir de nulle part. Au contraire, il doit être justifié par une raison précise. Vous êtes même censés y avoir pensé avant l’écriture du dernier chapitre de votre livre ! Ainsi, il n’est peut-être pas utile d’écrire un épilogue si vous avez déjà mis un point final à votre histoire, sauf si bien sûr vous voulez apporter un tout nouvel angle de lecture ou l’annonce d’une suite à votre roman. Mais attention : l’épilogue est le dernier souvenir laissé à vos lecteurs, il doit donc être parfait ! Et puisqu’il ne dépasse pas souvent les dix pages, vous devez absolument visualiser ses moindres détails.

Réalisme et cohérence
Le piège de l’épilogue est de partir trop loin et décevoir vos lecteurs. Votre objectif est de conserver l’esprit du livre : si le ton de votre récit est dramatique, ne nous concoctez pas un épilogue humoristique. Il faut que l’on retrouve le condensé de votre univers. Pour rester cohérent, relisez le dernier chapitre de votre roman pour savoir où vous vous étiez arrêté afin de ne pas vous embarquer dans des extravagances qui pourraient nuire à votre crédibilité et à votre ouvrage.

Quoi écrire ?
Comment_écrire_un_épilogue_EdilivreVous avez l’embarras du choix : soit vous apportez de nouveaux éléments à votre intrigue, soit vous vous distancez de l’histoire d’origine pour vous concentrer sur un personnage ou un aspect unique, ce qui éveillera la curiosité de vos lecteurs qui se demanderont si vous envisagez d’écrire une saga littéraire à partir de ce premier roman. Bien souvent, les lecteurs apprécient que vous vous serviez de l’épilogue comme d’une prolepse à votre récit. Vous pouvez faire un bond de dix ou vingt ans dans l’avenir pour révéler ce que sont devenus vos personnages ou l’univers que vous avez décrit dans votre roman. Bref, vous avez les cartes en main pour offrir à votre œuvre une fin digne de ce nom. Nous vous invitons par ailleurs à consulter cet article qui vous dévoilera quelques conseils pour réussir la fin de son récit.

Pour vous, quel est l’utilité de l’épilogue ? Quels conseils donneriez-vous pour l’écrire ?

Article écrit avec la participation d’Alicia