Autour du livre


22 février 2017
Posté par
Flora

Les chapitres : mode d’emploi

Il n’est pas toujours évident de bien déterminer à quel moment on va stopper un chapitre, puis en débuter un nouveau. Or, la structure des chapitres est importante et va beaucoup influencer les lecteurs.

Déterminer_les_chapitres_de_son_livre_EdilivreSe détacher de la structure
Si vous avez du mal à bien découper vos chapitres lorsque vous écrivez, prenez un peu de recul et structurez votre texte en fonction de l’intrigue et des événements qui s’y déroulent. Commencez à écrire lorsque vous arrivez à un point de votre récit qui, selon vous, ferait une bonne fin de chapitre, et créez un repère. Faites cela jusqu’à la fin de votre récit et vous n’aurez plus qu’à choisir lesquels correspondent le mieux à une fin de chapitre. Il vaut ainsi mieux structurer et écrire son récit sans penser aux chapitres au début, dégager les grands axes de l’histoire en notant les moments les plus segmentés et ceux qui doivent être lus d’une traite, pour s’intéresser par la suite aux chapitres.

Chaque chapitre est signe de changement
Lorsque vous écrivez un nouveau chapitre, c’est en général pour marquer un changement. C’est pourquoi il est important de placer vos fins de chapitre au moment d’un changement de lieu, d’époque ou de point de vue. Les coupures entre les chapitres peuvent également être placées lors d’un bouleversement de l’intrigue. Cela permet de guider le lecteur vers la nouvelle orientation que prend votre histoire. Votre chapitre peut contenir plusieurs scènes mais veillez à bien couper la fin d’une scène.

Créer le suspense
L’avantage des chapitres, c’est qu’ils permettent de renforcer le suspense. Pour cela, il faut se demander comment faire pour que le lecteur qui a décidé de s’arrêter de lire à la fin d’un chapitre n’arrive pas à décrocher du livre et entame le chapitre suivant. Les fins de chapitre qui insèrent une bonne dose de suspense sont très efficaces. Bien sûr il ne faut Déterminer_les_chapitres_de_son_livre_Edilivrepas non plus en abuser car si elles sont trop courantes, le lecteur finira par les prévoir et l’effet retombera. De plus, pour que le résultat soit vraiment efficace, il faut que l’intrigue soit une réelle dimension de l’histoire et non pas qu’elle soit utilisée juste pour créer l’envie de lire le chapitre suivant, car les lecteurs s’en rendront compte. Enfin, l’effet de surprise ne repose pas toujours sur une scène d’action, il peut aussi s’agir d’une révélation par exemple, au cours d’un dialogue.

Et vous, quelle méthode utilisez-vous pour déterminer vos chapitres ?