Autour du livre


25 mars 2017
Posté par
Edilivre

Cinq conditions à remplir avant d’envoyer votre manuscrit

Surtout pas de précipitation. Si vous venez d’achever votre manuscrit, ne l’envoyer pas immédiatement à votre maison d’édition. Quelques règles de base sont à respecter pour être tout à fait sûr que votre œuvre est prête à être publiée.

Cinq_conseils_avant_d'envoyer_votre_manuscrit_EdilivreSoignez votre attaque
Il est primordial de capter immédiatement l’attention de votre lecteur. Pour cela, rien de tel qu’une attaque réussie. Elle doit donner envie de lire la suite, aussi n’hésitez pas à privilégier la spontanéité. Vous aurez ensuite tout loisir d’y revenir et d’y apporter quelques modifications, une fois votre roman terminé. Evitez également de trop retoucher votre travail, qui pourrait considérablement être dénaturé par trop de modifications. Faites-vous confiance !

Marquez nettement vos dialogues
Il est très important que vos dialogues se démarquent bien de votre texte, sous peine d’entraîner des confusions chez votre lecteur et de faire perdre de leur sens à des passages importants de votre ouvrage. Il est également préférable que votre lecteur puisse identifier instantanément qui dit quoi dans une discussion. Pour cela, guillemets et tirets seront vos meilleurs amis. Usez-en avec parcimonie et rigueur et vous serez compréhensible auprès de votre lectorat.

Vérifiez grammaire et ponctuation
Cinq_conseils_avant_d'envoyer_votre_manuscrit_Edilivre
C’est un des aspects les plus difficiles de l’écriture d’un roman. Pourtant, soigner sa grammaire et user d’une ponctuation pertinente est d’une importance cruciale. Elle pourrait faire la différence entre vous et un autre auteur dans le cœur d’un lecteur. Pour ce dernier, lire un texte comportant des fautes d’orthographes et des fautes de français devient vite déplaisant et peut se transformer en véritable épreuve. Ne vous découragez pas. Si vous relire en permanence vous paraît laborieux, dites vous que c’est avant tout une gymnastique et que plus vous ferez cet effort, plus faciles seront vos lectures à l’avenir. Si jamais ce travail vous paraît trop difficile, vous pouvez opter pour un service de relecture par des professionnels. 

Captivez votre lecteur
Si votre attaque est réussie, tant mieux. Mais le vrai défi est de conserver l’attention de votre lecteur tout au long de votre récit, ce qui n’est pas une mince affaire. Pour cela, n’hésitez pas, par exemple à utiliser des ellipses, et donc à passer sous silence des pans entiers de l’action pour donner plus de rythme à votre texte et enchaîner les situations sans bavardages désuets. Chaque genre littéraire possède ses propres codes. Vous pouvez donc vous renseigner au préalable, au contact d’autres auteurs par exemple, et prendre connaissance des règles inhérentes à un genre en particulier. Et pourquoi pas, les bousculer ensuite !

Cinq_conseils_avant_d'envoyer_votre_manuscrit_EdilivreEvaluez si votre roman est bel et bien terminé
Il est très difficile d’être totalement objectif sur son travail. Afin de prendre du recul sur votre œuvre, partagez-la autour de vous et faites la lire par des membres de votre famille, des amis, des proches. Encouragez les à adopter un point de vue critique sur votre ouvrage et à vous faire part de la moindre de leurs réticences, de leurs impressions. Dans le meilleur des cas, faites le lire par un professionnel (un autre auteur, un agent, etc…) qui pourra vous donner un avis plus technique, ce qui vous aidera surement à améliorer votre manuscrit !

Si ces cinq conditions sont remplies, il ne vous reste plus qu’à transmettre votre manuscrit et à ouvrir une nouvelle page de votre aventure !

Appliquez-vous ces différentes étapes avant d’envoyer votre manuscrit ? Quelles sont vos techniques pour rendre votre manuscrit meilleur ?