Autour du livre


20 juin 2013
Posté par
Flora

Bookeen souffle ses 10 premières bougies

Les liseuses françaises de la marque Bookeen ont dix ans. Une bonne occasion de revenir sur le parcours d’une entreprise de l’hexagone qui rencontre un fort succès.

Bookeen_EdilivreOrigines
A l’heure où le made in France est très tendance, la compagnie Bookeen fait figure d’exemple dans son domaine. En effet, malgré une concurrence féroce des grands noms tels que Sony ou encore le fameux Kindle d’Amazon, la compagnie française de liseuses arrive à s’en sortir et même plutôt bien ! Tout commence en 1998 avec la création de l’entreprise Cytale par 4 acolytes dont l’économiste Jacques Attali et l’académicien Erik Orsenna. Placée en liquidation judiciaire quelques années plus tard, la compagnie ne fait pas long feu malgré une liseuse, prénommée Cybook, plutôt efficace. Dans une industrie naissante, le problème majeur à l’époque était, sans aucun doute, le prix des e-readers : plus de 800 euros en 2001 !

Néanmoins, en 2003, Laurent Picard et Michaël Dahan, deux ex-ingénieurs de chez Cytale s’associent pour faire revivre le support de livres électroniques à travers la société Bookeen. Cloîtrés dans un appartement du 13ème arrondissement de Paris, ils parviennent à faire des avancées considérables en matière technologique ce qui leur assure de bonnes ventes.

Cocorico
Six générations plus tard, en 2013, Bookeen sort sa toute dernière liseuse : le Cybook Odyssey 2013 Edition. Avec un des meilleurs écrans sur le marché et une technologie exclusive d’encre rapide, cette liseuse réserve à ses acquéreurs un très bon rapport qualité-prix (109,99 €). Pour ceux qui seraient prêt à débourser quelques euros de plus, il existe le Cybook Odyssey HD FrontLight qui détient un écran encore plus perfectionné et une luminosité unique.

Comblé par un chiffre d’affaires renversant, Bookeen peut souffler sur ses dix Bookeen_10 ans_Edilivrebougies sereinement, d’autant plus que la société vient de s’associer avec la chaîne des magasins de presse, Relay. Cette filiale du groupe Lagardère que l’on retrouve, la plupart du temps, dans les gares et les aéroports, a décidé d’évoluer et de se mettre à la vente de produits numériques en faisant appel à celle-ci. De plus, à l’occasion de cet anniversaire mais également pour le retour des beaux jours, l’entreprise française a pris place sur les bords de seine et propose aux promeneurs de  » bookeener « , une heure et demie, avec sa toute dernière liseuse. Une animation qui ravira les parisiens amateurs de nouvelles technologies et de lecture.

Un avenir plein de promesses se dessine donc pour cette entreprise française spécialisée dans la littérature numérique.

Avez-vous un produit Booken? Qu’en pensez-vous ?

 Article écrit avec la participation d’Alexandre